C'EST UN DÉSASTRE
pour votre personnalité

Un modèle de la personnalité peut vous classer de deux façons : 

  1. En mesurant des traits de personnalité.
    Par exemple : Big Five, Hexaco, modèle de Cloninger, etc. 

  2. En vous situant dans une typologie.
    Par exemple : MBTI, Ennéagramme, astrologie, etc.

L’approche la plus pertinente, selon mes expériences, est celle de la typologie.

Mesurer des traits de personnalité pour aboutir à un score qui sera ensuite comparé à une moyenne pose 2 problèmes importants quand on veut comprendre le fonctionnement humain.

En fait, c’est un désastre. 

Vous voulez savoir pourquoi ?

Réponse avec un extrait de mon livre Mon secret pour décrypter rapidement TOUS les modèles d’analyse de la personnalité

– Extrait – :    

  • Problème n°1 : le score.

Le score moyen est donc une sorte de standard calculé à partir des résultats obtenus par un échantillon de participants aux tests. Mais combien de personnes constituent l’échantillon en question ? Est-il suffisant pour être représentatif ?

L’échantillon prend-il en compte la diversité humaine, par exemple sur le plan culturel ou identitaire ? La parité est-elle de mise ? Les différentes tranches d’âge sont-elles équitablement représentées ?

Outre les nombreuses questions que pose la nature de cette moyenne, on peut aussi se demander si le fait de s’écarter de la moyenne est toujours préoccupant.

Par exemple, si on me dit que le profil moyen pour une femme de ma génération en Europe centrale, c’est : avoir un ou plusieurs enfants, et travailler en tant que salariée pour une entreprise, est-ce problématique si je n’ai pas d’enfant, et que je suis dirigeante d’entreprise ?

Et vous, quels sont les aspects de votre mode de vie qui semblent vous écarter de la moyenne des gens ? On n’est pas dans du scientifique ici hein, on ne part pas d’études ou de statistiques officielles. Mais on prend quand même la peine d’observer son environnement, les personnes que l’on côtoie.

Et de se questionner sur le principe de la moyenne. 

  • Problème n°2 : le score.

Être évalué avec des points, ça vous rappelle quelque chose ?

Oui, le cadre scolaire bien entendu. Où l’on retrouve encore le principe de moyenne à atteindre pour réussir son année.
Et fatalement, où l’on peut être confronté aux mauvais points, ceux qui n’atteignent pas la fameuse moyenne.

Ce procédé nous à tous marqués au fer rouge. Voilà pourquoi aujourd’hui, si vous obtenez des scores qui s’éloignent de moyenne, dans le cadre d’un test de personnalité par exemple, cela vous donne la sensation d’avoir obtenu de mauvais points.

Un cas frappant est celui du Big Five, ou modèle des 5 facteurs, très apprécié dans le milieu de la psychologie pour mesurer 5 grands traits de personnalité.

L’un des 5 traits s’appelle « Extraversion ». Et si votre score en Extraversion est en-dessous de la moyenne, il y a fort à parier que vous serez perçu.e comme une personne asociale. J’avais fait une vidéo sur le sujet.

Mais dans le domaine de la personnalité, il n’y a pas de « bien » ou de « pas bien ». Il n’y a pas de « vrai » ou de « faux », comme dans la correction d’un devoir de math ! Non. Dans le domaine de l’humain, il y a seulement des nuances, des facettes, des subtilités. Rien qui ne mérite « des mauvais points ».

Voilà pourquoi il est crucial de sortir de cette mentalité de jugement de la personnalité, de l’évaluation à base de points.

À la place, choisissons l’analyse neutre et la compréhension bienveillante du fonctionnement humain. Et pour cela, il existe une technique beaucoup plus appropriée (et réaliste) que les scores. 

– Fin de l’extrait -.

Dans mon livre, je vous présente les 7 traits du modèle de Cloninger.

Je vous dis que c’est la première partie d’une matière fondamentale sur laquelle vous pourrez vous appuyer pour décrypter tous les modèles de personnalité, et par extension, votre propre fonctionnement.

Avez-vous remarqué ce qui coince avec ça ?

Le modèle de Cloninger appartient à la famille des modèles qui mesurent les traits de personnalité. Par conséquent, on y retrouve les 2 problèmes caractéristiques à cette approche : la moyenne et le score. 

Pourtant, les traits de Cloninger sont très pertinents pour comprendre votre personnalité. Mais il faut trouver une façon plus astucieuse de les utiliser. 

C’est ce que j’ai fait dans mon guide : j’ai inclus les 7 traits de Cloninger et 3 autres dans un système qui vous permet de faire une auto-évaluation de votre personnalité avec les 10 traits, sans la problématique du “bon” ou “pas bon”.

Sans jugement de valeur.

Suite à la vidéo publiée dimanche, où je parle du modèle de Cloninger, certains m’ont remerciée dans les commentaires, pour leur avoir fourni cette information.

D’un côté ça me fait plaisir, et d’un autre ça me fait de la peine…

Car je sais ce qu’ils vont faire : taper “modèle de Cloninger” ou “7 traits de Cloninger” dans Google, et voir comment ils pourraient créer des liens avec leur modèle préféré…

…Et tomber systématiquement dans le panneau de “Oui je suis doué.e avec tel trait” ou “Non je ne suis pas terrible avec celui-là.”

Précisément ce que je cherche à vous éviter car c’est un désastre.

Et merde.

C’est contrariant de constater ce malentendu ! Dont je suis responsable : j’ai manqué de clarté dans ma communication.

Avec ce livre, mon intention était de vous révéler les “secrets de fabrication” de tout mon travail. De vous montrer précisément comment vous pouvez une fois pour toutes comprendre votre personnalité. 

Vous imaginez à quel point c’est important ? Et là, je vois que certaines personnes passent à côté d’une telle opportunité, juste parce que mon message était imprécis dans la vidéo ? Je m’en veux un peu sur ce coup-là. 

On apprend tous les jours…

Car si une simple recherche sur internet suffisait, vous pensez bien que je ne me serais pas décarcassée à condenser mes recherches de 5 années dans un bouquin.

Je n’aurais pas pris la peine de concevoir un système qui vous permet d’utiliser les 7 traits de Cloninger et 3 autres sans tomber bêtement dans des pièges de débutant.

Heureusement, il y a aussi toutes les personnes qui semblent avoir capté l’enjeu et qui se sont procuré le guide. Je dois dire que ça me soulage et me rassure. Finalement, j’ai peut-être réussi à faire passer une partie de mon message ? Merci à vous pour votre confiance en tout cas.  

Mon secret pour décrypter rapidement TOUS les modèles d’analyse de la personnalité, avec exemples pour MBTI, ennéagramme et astrologie est encore disponible en suivant ce lien. Vous pourrez aussi y consulter tout le sommaire.

À retenir donc aujourd’hui, lorsque vous découvrez un modèle de personnalité : y a-t-il des scores à la clé ? Une quelconque notion de “performance” ou de jugement ? Si oui, méfiance.

À part ça, j’ai vraiment été ravie de vous retrouver sur YouTube. Je vous prépare une nouvelle vidéo qui arrive bientôt 🙂

Belle journée à vous,

Fabienne

Moi Mosaïque – PsychoPersonnalité

Cet article est un exemple de lettre Moi Mosaïque,
reçue en septembre 2023 par les abonnés.

POUR NE RIEN MANQUER

Recevez les actualités de PsychoPersonnalité par email

2 réflexions sur “C’est un désastre pour votre personnalité”

  1. Hello Fabienne,
    de mon côté, je crois surtout que je vois quelque chose de frustrant dans le fait qu’on me propose le secret pour décrypter tous les modèles de personnalité, alors que je ne suis pas allée au bout de mon propre cheminement sur la question 😀
    Je ne doute pas une seconde de l’intérêt de ton travail, mais je crois que je préfère pour le moment piocher des pistes, et peut-être plus tard, aller regarder ce à quoi les autres ont abouti.
    Je pense que c’est ce que je voulais exprimer dans mon commentaire sous ta vidéo.
    De toute façon, il en faut pour tout le monde 😉
    A bientôt
    Julie

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Coucou Julie,
      Oh oui, tu fais bien de suivre ton propre chemin, c’est toujours ce que je fais aussi avant d’aller voir ailleurs, je m’y reconnais 🙂
      Ce que j’ai écrit ici ne t’est pas personnellement destiné tu sais. C’est en lisant certains retours dans leur globalité que je me suis dit “merde, j’ai mal expliqué dans la vidéo, alors les gens vont croire que etc. etc.” Et comme j’ai horreur de manquer de clarté dans ma communication, j’ai ressenti le besoin d’écrire ce texte. Il me semble que je parviens mieux à faire passer mes idées par écrit qu’en vidéo.
      Voili voilà. À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À SAISIR JUSQU’AU 3 JUIN !

Consultation astrologique unique et ciblée :

Découvrez
votre profil amoureux
avec les astéroïdes de l’amour