1 tuyau bien-être par type mbti

Selon votre type MBTI, vous avez une préférence plus marquée pour 4 fonctions cognitives.

Chacune de ces fonctions joue un rôle bien précis dans votre personnalité (comment vous voyez le monde, ce qui vous stimule et ce que vous décidez)

L’ordre de préférence (ou hiérarchie) selon lequel vous utilisez vos fonctions a un grand impact dans votre vie.

Votre fonction n°1 correspond à votre plus grand talent. C’est la fonction que vous ADOREZ utiliser. Elle est tellement naturelle pour vous que vous n’en avez peut-être même pas conscience. Et si c’est le cas, dommage, car c’est vraiment un talent que vous devriez développer…

C’EST GÉNIAL D’UTILISER VOS TALENTS ! *vivement recommandé*
(même si vous n’en avez pas conscience).

Mais ce qui est moins génial, c’est que parfois, vous tirez tellement sur la corde que vous surexploitez cette fonction n°1… au détriment de votre fonction n°4.

C’est l’un des déséquilibres les plus fréquents de vos fonctions cognitives.

En gros, vous faites comme si vous n’aviez pas de fonction n°4.

Du coup, la fonction n°4, elle n’est vraiment pas contente du tout !

Elle se sent invisible, ignorée. Et ça, elle déteste. 

C’est là où survient le drame : rébellion massive de la fonction n°4.

Selon votre type, ça peut se manifester de différentes façons :

Problème de santé, explosion émotionnelle, impossibilité de concrétiser un projet, insomnie, etc.

COMMENT ÉVITER ÇA ?

Prenez les devants !

Choyez votre petite fonction n°4 comme un petit enfant.

Pas tout le temps.

Mais accordez-lui un peu de votre attention régulièrement, pour lui montrer que vous ne l’oubliez pas.

VOICI 1 EXEMPLE D’IDÉE PAR TYPE
(Il en existe plein d’autres, partagez les vôtres dans les commentaires !)

Alors, vous allez le faire aujourd’hui ? Cool.

Et si vous recommenciez demain ? 🙂

Encore mieux : créez une nouvelle habitude, et vous verrez votre niveau de bien-être augmenter jour après jour… 

D’autres idées pour choyer votre fonction n°4 ?
Que faites-vous habituellement pour calmer votre fonction n°1 quand elle s’emballe ?

*********

Pour vous aider à toujours mieux comprendre le fonctionnement humain, je vous propose des articles sur ce blog, ainsi que des vidéos sur la chaîne YouTube.

Avez-vous vu Les emails de PsychoPersonnalité ? (pour accéder aux avantages réservés)

Mon travail vous est utile ? vous pouvez vous m’aider vous aussi : par un commentaire sous les articles ou sous les vidéos, par des partages, et par un abonnement à la chaîne YouTube.

Gratitude 🙂

Credits image : design par Freepik

12 réflexions sur “1 tuyau bien-être pour chaque type MBTI”

  1. Ping : FAQ MBTI : Croyance, Typer les gens, Valoriser ses talents, etc.

  2. Salut !!
    Je viens de découvrir ton blog, via les interviews avec la chouette.

    Je suis un peu passioné par le mbti depuis 2 ans maintenant, je lis des livres et des blogs à gogo et j’adore ton approche, c’est clair, structuré ! Bref, un excellent blog sur lequel je n’hésiterai pas à passer du temps. Merci pour ça !

    Petit commentaire parce que je suis ISFP, je ne me retrouve pas trop dans le tuyau pour choyer son Te (jeter un objet).
    Si je reprends une partie de ta définition du Te (Agit avec un focus sur le résultat, pour répondre à un besoin de comprendre et aider le monde avec une approche pragmatique), j’aurais plutôt dit que je choye (?) mon Te en allant regarder des vidéos ou en lisant des livres sur l’économie, l’écologie (type essai) et en prenant des notes sur un carnet (pour produire un résultat). Afin de comprendre vers où va le monde (Ni ?). Alors que naturellement je lis plutôt des romans avec des belles histoires.

    Je me dis que c’est peut être le cas parce que mon autre fonction inférieure est Ni, donc je vais plutôt chercher à appliquer le Te dans le monde conceptuel plutôt que sur mon environnement concret.

    Est ce qu’il faudrait du coup adapter ces “tuyaux” en fonction aussi de la fonction tertiaire ? Celui que tu proposes pour le Te ici serait donc plus adapté aux infp qu’aux isfp.

    Un autre exemple, un ami INTP fait des cartes de vœux qu’il dessine lui même pour chaque nouvel an et qu’il envoie à tous ses amis ! C’est très “Fe-Si” et je sais que ça le fait se sentir bien même si ça ne lui ressemble pas trop.

    Voilà. Hésite pas à alimenter ma réflexion 😀 !!

    Bonne continuation !

    Thomas

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Salut Thomas, merci pour ton commentaire, ça fait plaisir, et bienvenue !
      Concernant ta remarque sur Te inférieur : premièrement, j’ai envie de te dire de suivre ce que tu sens être bon pour toi, car tu es le mieux placé pour cela 🙂
      Ici, ce sont quelques suggestions, et il en existe tellement d’autres ! D’ailleurs c’est cool d’avoir partagé ton tuyau.
      Il est vrai que le lien entre “jeter un objet” et la recherche de résultat de Te n’est pas forcément évidente au premier coup d’oeil. Je vais développer un peu : trop souvent, nous n’atteignons pas nos résultats pour cause d’encombrement. Trop de choses à faire, trop d’idées, trop de choix, trop d’informations, etc. pour….. trop peu de temps ! Finalement, on procrastine parce qu’on ne sait pas par où commencer.
      L’action de “jeter un objet” est symbolique, d’abord : elle oblige à faire un choix, et à se poser la question : qu’est-ce qui est essentiel, finalement ? C’est un acte concret, certes, mais vider un meuble encombré, c’est aussi faire de la place dans son esprit pour penser plus clairement. En cela, elle aide à se forger une mentalité focalisée sur ce qui est vraiment important à accomplir maintenant. C’est un peu la philosophie du minimalisme, si tu veux. La quête de Te étant l’efficacité, le minimalisme n’est jamais bien loin.
      Quant au fait de combiner avec la tertiaire, pourquoi pas, c’est une bonne idée 🙂 Cela donne effectivement de nouvelles ouvertures.
      À bientôt !

  3. Claire Vanderhoeft

    Bonjour,

    Je crois que ‘J’ est une abréviation de ‘judgment’. Qu’en est il de ‘P’, svp? J’aimerais aussi comprendre comment vous déterminez la fonction 4? C’est, je suppose, soit du domaine de la décision, soit du domaine de l’information? Par ex, comment en théorie, vous voyez que INFJ par ex. a ‘Se’ en 4, plutIot que ‘Te’ par exemple?

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Bonjour Claire,
      Oui, J fait bien référence à “Judgment” ou “Jugement”, et P est l’abréviation de “Perception”. Quand on parle de fonctions, les 4 fonctions de jugement sont celles qui influencent nos prises de décision, et les 4 fonctions de perception indiquent comment nous collectons les informations.
      Pour trouver la fonction 4 ou inférieure, il y a plusieurs façons de procéder. Pour simplifier ici, je vais partir du postulat que vous connaissez la fonction dominante du type INFJ : l’intuition introvertie (Ni).

      – Ni est une fonction de perception.
      – Si la fonction dominante est une fonction de perception, la fonction inférieure l’est également (même principe s’il s’agissait d’une fonction de jugement).
      – Si la fonction dominante est N, la fonction inférieure est S (et inversement), l’intuition et la sensation étant les deux fonctions de perception.
      – Si l’orientation de la fonction dominante est introvertie, l’orientation de la fonction inférieure est extravertie (et inversement), ce qui nous donne bien Ni –> Se
      – Te, la pensée extravertie, est une fonction de jugement. Elle ne peut donc apparaître sur l’axe fonction dominante-fonction inférieure de l’INFJ, qui est l’axe des fonctions de perception chez ce type.

      J’espère avoir été claire.
      Même si en réalité, je suis Fabienne, et Claire, c’est vous 🙂

      1. Claire Vanderhoeft

        Super merci: oui ça aide… mais c’est plus difficile à retenir que le début…
        Je voudrais aussi dire que pour moi, le fait que je dois tenir compte de cette fonction 4 est effectivement une obligation (ma conscience me l’impose), exactement comme vous le dites. On dirait que cette fonction agit comme un tyran parce qu’il faut la respecter, mais elle donne si peu parce que tout de même moi j’y gagnerais beaucoup à pouvoir exploiter mes sensations avec aisance…

        1. Fabienne - PsychoPersonnalité

          Oui, je comprends… Se en fonction 4 est un peu comme une sorte d’animal sauvage à apprivoiser en douceur. Deux choses m’ont énormément aidée : la randonnée (me connecter à mes sens et à l’instant présent), et le fait de jouer de la musique en public (m’ancrer, occuper l’espace, gérer mes déplacements, sortir ma voix etc.). Mais c’est différent pour chacun. La clé est vraiment de trouver l’activité que vous aimez, qui vous fait ressentir du plaisir, et qui vous fera progresser en douceur dans l’utilisation de votre fonction inférieure, qui à ce moment, vous le rendra bien 🙂

  4. Ping : MBTI - Les 8 fonctions cognitives : kit de démarrage rapide pour débutants

  5. Salut !
    Faire du sport par exemple ça peut choyer quelle fonction ? Se ?
    Je n’ai jamais fait de lien entre nos activités et les fonctions cognitives , maintenant je pense à la lecture , l’apprentissage de nouvelles choses , les sports , le besoin de partage et d’aider les autres ,…et leurs effets sur nos fonctions …. Et si on choyait la 4eme fonction d’une manière exagérée cela pourrait il qu’elle prendra la place d’une autre fonction ? engendrant le changement de la personnalité ?… la je crois que je commence à me perdre XD… Quoi qu’il en soit , je trouve le concept de la 4 eme fonction cognitive intéressant , et ça peut expliquer certains équilibres qu’on peut avoir dans notre vie , et qu’on soigne par de telles activités sans se rendre compte que c’est lié a une fonction cognitive .
    Merci Fabienne !

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Salut Aziz,

      Effectivement, le sport pour la sensation extravertie inférieure (n°4), c’est tout bon 🙂
      J’ai pu lire à plusieurs reprises les témoignages d’INFJ ou d’INTJ (sensation extravertie en n°4) qui disent pratiquer un sport, ce qui est un bon moyen pour apaiser un bouillonnement mental.
      Tu as raison, parfois on fait les choses instinctivement pour s’équilibrer, même si on ne connaît pas la théorie des fonctions cognitives. Cela a d’ailleurs été mon cas avant que je m’intéresse au sujet de la personnalité.
      L’utilisation exagérée de la 4ème fonction ne modifiera pas le type de personnalité, non. Derrière un type de personnalité, il y a un fonctionnement biologique qui reste plus ou moins stable sur une vie.
      Bien sûr, tu as quand même la possibilité de travailler sur tes fonctions et de les faire évoluer.
      Mais si à un moment tu exagères vraiment avec l’utilisation d’une fonction moins développée, tu vas avoir tendance à penser « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je n’étais pas moi-même ! »
      Par contre, si tu comprends comment bien utiliser chaque fonction à sa juste dose, cela t’apportera une sensation d’équilibre et d’épanouissement.

      Merci pour ton commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les emails de PsychoPersonnalité

  • Mes réponses aux questions des abonné.e.s
  • Des sondages
  • Des offres privées
  • Des invitations à témoigner 
  • Les actualités des publications 

Votre email reste confidentiel (loi GDPR)
Désinscription en 1 clic à tout moment

What's the password?

Login to your account