MBTI : LES FONCTIONS COGNITIVES
KIT DE DÉMARRAGE RAPIDE POUR DÉBUTANTS

Pour vous si :

  • Vous n’y connaissez rien ou presque à la théorie des fonctions cognitives de Carl Jung
  • Vous cherchez une introduction facile et claire pour mettre un pied dedans
  • Vous connaissez un peu le sujet et vous voulez vous rafraîchir la mémoire

vous avez fait le test des 16 personnalités. et maintenant ?

Pour trouver votre type MBTI, vous avez probablement passé un test gratuit en ligne. Nous sommes nombreux à commencer par là.

Vous avez obtenu votre résultat, un type en 4 lettres, et vous vous êtes reconnu/e dans la description de ce type de personnalité.

Mais dans le fond, est-ce que ça s’arrête là ?
Juste 4 lettres, la description d’un portrait et puis c’est tout ?

Pour la majorité des gens, oui, ça s’arrête là. C’est dommage.
C’est un peu comme si vous vous contentiez de lire la quatrième de couverture d’un roman, sans vouloir savoir ce qui se passe au gré des pages. Vous loupez le meilleur : la progression de l’histoire, les éventuels rebondissements, la psychologie des personnages et leurs interactions.

Mais puisque vous êtes ici, laissez-moi vous guider en douceur, non pas à l’intérieur d’un roman, mais bien à l’intérieur de votre type MBTI.

Vous trouverez le kit de démarrage pour débutants un peu plus bas sur cette page, mais d’bord, que diriez-vous de répondre à un questionnaire pour tenter d’identifier vos préférences ?

La Chouette, du blog L’Antre de la Chouette, vous a concocté un test en 56 questions. Je lui laisse la parole :

Avant de commencer, petite mise en garde. Vous vous apprêtez à passer un questionnaire mesurant votre affinité avec chacune des 8 fonctions cognitives. Peut-être avez-vous des attentes importantes vis-à-vis d’un tel test, car il vous tient à cœur de savoir qui vous êtes.

Cependant, je tiens à vous rappeler qu’aucun test, sur Internet ou ailleurs, ne pourra répondre à cette question existentielle. La connaissance de soi ne s’acquiert pas en cochant quelques cases : elle demande du temps et des efforts.

Ce test pourra vous aiguiller dans vos recherches, en vous donnant des indices sur la manière dont vous fonctionnez.
Il est un point de départ intéressant avant de poursuivre vos introspections personnelles, vos lectures et vos échanges avec d’autres passionnés de psychologie. Il n’est pas une fin en soi, et encore moins la Sainte et Grande Vérité (délivrée en express) sur votre personnalité.

EN RÉSUMÉ :

  1. CE N’EST PAS UN TEST POUR IDENTIFIER (directement) VOTRE TYPE MBTI

2. Les scores les plus faibles sont très intéressants : ils vous aident à procéder par élimination

3. Quand vous obtenez vos résultats, continuez vos recherches et approfondissez (Avez-vous remarqué qu’il y a un article tout autour du test pour vous aider à comprendre vos résultats et déduire vos conclusions ?)

4. Si vous souhaitez une réponse simple et rapide au sujet de votre type MBTI, tournez-vous vers le test officiel.

Ceci dit, bonne passation !

La Chouette

Cliquez sur le bouton pour démarrer le test, et venez partager vos résultats en commentaire !

56 questions 
+ ou – 7 minutes

4 fonctions / 2 orientations

C’est bon, vous avez vos résultats ?
Alors c’est parti pour les premières bases, qui vous aideront à mieux comprendre ces résultats.

Carl Jung a identifié 4 fonctions cognitives :

  • L’intuition (N)
  • La sensation (S)
  • La pensée (T)
  • Le sentiment (F)

Le même Carl Jung a également identifié 2 orientations de l’énergie :

  • Introvertie (i)
  • Extravertie (e)

Si vous croisez les 4 fonctions avec les 2 orientations de l’énergie, vous obtenez finalement 8 fonctions cognitives :

  • L’intuition introvertie (Ni)
  • L’intuition extravertie (Ne)
  • La sensation introvertie (Si)
  • La sensation extravertie (Se)
  • La pensée introvertie (Ti)
  • La pensée extravertie (Te)
  • Le sentiment introverti (Fi)
  • Le sentiment extraverti (Fe) 

Précision utile :

Il ne faut pas confondre l’orientation de l’énergie d’une fonction avec l’orientation de l’énergie de votre type de personnalité (représentée pas la première lettre de votre type : I ou E).

Que vous soyez introverti/e ou extraverti/e, vous utilisez des fonctions introverties ET des fonctions extraverties. 
Parce que vous êtes en contact avec votre monde intérieur ET avec le monde extérieur. Éviter l’un ou l’autre serait bien difficile…

L’énergie de votre type de personnalité est donc une lettre majuscule
(I / E), et l’énergie d’une fonction est une lettre minuscule (i / e).

c'est quoi une fonction cognitive ?

Dans la théorie de Carl Jung, une fonction cognitive est le terme utilisé pour désigner une préférence de fonctionnement de votre cerveau.

Les 8 fonctions cognitives sont réparties en 2 groupes :

  1. Les fonctions de perception (= le traitement des informations)
    – L’intuition introvertie (Ni)
    – L’intuition extravertie (Ne)
    – La sensation introvertie (Si)
    – La sensation extravertie (Se)

  2. Les fonctions de jugement (= la prise de décision)
    – La pensée introvertie (Ti)
    – La pensée extravertie (Te)
    – Le sentiment introverti (Fi)
    – Le sentiment extraverti (Fe)

que fait chaque fonction ?

Petit tour d’horizon rapide pour présenter brièvement chaque fonction.

!!! GROS AVERTISSEMENT !!!  –> compris ?
Les descriptions qui suivent sont un extrême condensé de chaque fonction. C’est à la fois vrai, et à la fois terriblement incomplet.
Chaque fonction mériterait un article dédié. Je développerai probablement cela dans d’autres contenus. Gardez à l’esprit qu’il s’agit ici d’un KIT DE DÉMARRAGE RAPIDE POUR DÉBUTANTS. Si vous souhaitez approfondir en attendant mes prochaines publications, vous pouvez par exemple consulter la chaîne YouTube Psychoscan, où vous trouverez une vidéo par fonction. 

Maintenant que le message est clair, allons-y pour la description minimaliste de chaque fonction :

  • L’INTUITION INTROVERTIE (Ni) 
    – Rassemble des informations dans l’inconscient, pour élaborer un modèle mental à usage universel (ou presque)
    – Anticipe pour éviter le danger et répondre à un besoin de sécurité
    – Creuse un même sujet jusqu’à atteindre des profondeurs abyssales, pour en trouver l’essence absolue

  • L’INTUITION EXTRAVERTIE (Ne)
    – Connecte des idées pour imaginer de nouvelles possibilités
    – Accumule toujours plus d’informations pour répondre à un besoin de stimulation
    – Anticipe avec enthousiasme les multiples options à venir

  • LA SENSATION INTROVERTIE (Si)
    – Cherche la stabilité et la fiabilité dans les faits concrets pour répondre à un besoin de sécurité
    – Accorde sa confiance à ce qui a déjà fait ses preuves par le passé
    – Est rassurée par les règles, les structures, et par les autorités légitimes

  • LA SENSATION EXTRAVERTIE (Se)
    – Veut vivre des expériences concrètes qui sollicitent les sens, pour répondre à un besoin de stimulation
    – Est extrêmement ancrée dans l’instant présent
    – Est continuellement dans l’action (Dormir ? Pour quoi faire ?)

  • LA PENSÉE INTROVERTIE (Ti)
    – Cherche LA vérité et veut maîtriser le savoir pour répondre à un besoin de construction d’identité
    – Regarde et évalue le monde en se référant à un cadre fait de principes théoriques
    – Traque les erreurs ou les failles, c’est-à-dire tout ce qui sort de son cadre et qui contrarie sa logique personnelle (et donc, remet en cause son identité)

  • LA PENSÉE EXTRAVERTIE (Te)
    – Agit avec un focus sur le résultat, pour répondre à un besoin de comprendre et aider le monde avec une approche pragmatique
    – Optimise la gestion des ressources telles que le temps, l’énergie, les êtres humains ou l’argent, et cherche à atteindre l’efficacité ultime
    – Dévoue sa vie au dieu de la productivité

  • LE SENTIMENT INTROVERTI (Fi)
    – Cherche l’authenticité de l’être et des ses émotions, pour répondre à un besoin de construction d’identité 
    – Regarde et évalue le monde en se référant à un cadre fait de principes moraux 
    – Traque les injustices, c’est-à-dire tout ce qui sort de son cadre et qui contrarie ses valeurs personnelles (et donc, remet en cause son identité)

  • LE SENTIMENT EXTRAVERTI (Fe)
    – Agit avec un focus sur le résultat, pour répondre à un besoin de comprendre et aider le monde avec une approche émotionnelle
    – Connecte les êtres humains entre eux, et cherche à atteindre et maintenir l’harmonie entre les gens
    – Dévoue sa vie aux besoins des autres 

Remarque utile : chaque fonction est livrée avec son lot de bonheurs et son lot d’emmerdes. Personne n’y échappe.

QUELLES FONCTIONS UTILISEZ-VOUS ? (SELON votre type mbti)

Vous utilisez les 8 fonctions listées ci-dessus.

Vous en utilisez 4 de façon plus consciente. 

Par type MBTI, voici ce que cela donne :

Types MBTI et fonctions cognitives

FONCTION-STAR OU FONCTION-BOULET ?

Avez-vous remarqué les petits suffixes qui suivent l’abréviation de chaque fonction ? Il y en a 4 :

  • -dom, pour fonction dominante
  • -aux, pour fonction auxiliaire
  • -ter, pour fonction tertiaire
  • -inf, pour fonction inférieure

Il s’agit du classement hiérarchique de vos fonctions.
Plus la fonction est basse dans le classement (c’est-à-dire, plus elle tend vers la position n°4), et plus son utilisation vous coûte en énergie.

La fonction dominante et la fonction auxiliaire sont vos fonctions “stars“.
En principe, vous êtes très à l’aise dans l’utilisation de ces fonctions.

La fonction tertiaire et la fonction inférieure sont vos fonctions “boulets“.
Ce sont les deux fonctions qui vous font vivre des situations embarrassantes…. Parce que vous êtes moins habile avec leur utilisation.

Voyons cela un peu plus en détail :

  1. Votre fonction dominante
    C’est votre fonctionnement naturel par défaut. Vous êtes à la maison avec cette fonction, dans votre zone de confort. Vous l’utilisez souvent sans même le réaliser, et ce, depuis que vous êtes enfant.
    Si vous décidez de la développer activement, vous pouvez atteindre de hautes compétences dans son utilisation.

  2. Votre fonction auxiliaire
    Vous êtes très à l’aise avec cette fonction. Cependant, elle vous coûte un peu plus d’énergie que la fonction dominante. Notamment parce que l’orientation de l’énergie de cette fonction est contraire à l’orientation de l’énergie de votre type de personnalité.
    Par exemple, si vous êtes introverti/e, l’énergie de votre fonction auxiliaire est extravertie (et vice versa).
    Vous prenez conscience de cette fonction pendant l’adolescence.

  3. Votre fonction tertiaire
    Vous connaissez le personnage de BD Gaston Lagaffe ?
    C’est votre fonction tertiaire.
    Un jour elle est purement géniale, le lendemain elle vous colle la honte de votre vie. C’est une fonction avec laquelle vous pouvez parfois vous sentir en confiance, alors que vous êtes en train de commettre une belle bourde que tout le monde va remarquer. Et vous serez vexé/e. Parce que vous êtes très susceptible, avec votre fonction tertiaire.
    Vous prenez conscience de cette fonction au début de votre vie d’adulte.

  4. Votre fonction inférieure
    Avec cette fonction, vous vous sentez carrément à côté de la plaque.  Et vous avez raison. Même quand vous essayez de faire de votre mieux, vous avez l’impression d’avoir les compétences d’un enfant de 3 ans avec cette fonction. Généralement, vous avez de l’admiration pour les types de personnalité qui ont votre fonction inférieure en tant que fonction dominante. Vous enviez secrètement leur aisance. Avec cette fonction, vous êtes en mode “sauve-qui-peut”. Vous essayez de vous débrouiller comme vous pouvez. Et parfois, ça peut tourner au comique involontaire. En tout cas si vous êtes capable de pratiquer l’autodérision 🙂
    Vous prenez conscience de cette fonction au cours de votre vie d’adulte.

serez-vous nul / nulle toute votre vie ?

Allez-vous subir vos fonctions inférieures toute votre vie ?
Oui.
Mais pas de la même façon selon ce que vous faites (ou pas).

  • Cas n°1
    Vous identifiez les fonctions qui sont à l’origine de difficultés récurrentes dans votre vie.
    Bravo : c’est un premier pas que peu de personnes franchissent.
    Maintenant, vous pouvez agir.
    Autrement dit : vous pouvez entraîner en douceur vos fonctions inférieures, avec bienveillance (traitez-les comme des enfants).

    Comment ? Oulah, ce serait long à développer ici !
    Vous trouverez un début de piste dans ce billet.

    Besoin d’une méthode complète et ludique avec un pas à pas ?
    C’est par ici.

    Résultat : votre utilisation des fonctions s’équilibre, et votre vie devient plus sereine.

  • Cas n°2
    Vous n’identifiez pas vos fonctions-boulets.
    Parce que ça ne vous intéresse pas, ou parce que vous vous trompez de fonctions, ça arrive.
    Résultat : ben… oui, là vous subirez à répétition les mêmes galères,
    y a pas de miracle hein ^^

À force d’entraîner vos fonctions-boulets, peuvent-elles devenir aussi bonnes que vos fonctions-stars (la dominante et l’auxiliaire) ?

Non ma bonne dame. Faut pas rêver non plus. Rappelez-vous qu’utiliser une fonction brûle de l’énergie. Votre énergie est limitée. À moins d’être Wonder Woman, vous ne pourrez pas utiliser toutes les fonctions avec un même niveau d’énergie. Vous êtes Wonder Woman ? Bon.

Cependant, vous progresserez. Et l’utilisation de vos fonctions-boulets deviendra plus aisée. Certaines personnes pensent alors avoir changé de type de personnalité à ce moment. Il n’en est rien ! C’est une illusion d’optique. En réalité, il s’agit juste d’une évolution de l’utilisation des fonctions cognitives. En d’autres mots : le chemin vers un peu plus de maturité.

Au passage, le principe est exactement le même avec vos fonctions-stars : oui, ce sont vos talents naturels, et vous les utilisez avec une grande aisance. Mais :

  • Cas n°1
    Vous identifiez vos fonctions-stars et puis c’est tout OU vous n’identifiez pas vos fonctions-stars.
    Ok, vous serez juste bon / bonne avec ces fonctions. Ça s’arrête là.
    Vous vivez vos fonctions en mode “passif”.

     

  • Cas n°2
    Vous identifiez vos fonctions-stars ET vous décidez d’en faire de véritables compétences.
    C’est là où vous exploitez pleinement votre potentiel, et que vous l’utilisez pour construire quelque chose d’utile
    C’est là où vous vous distinguez de tous ceux qui ne font pas ce travail. 
    Vous vivez vos fonctions en mode “actif”.

VOUS NE VOUS RECONNAISSEZ PAS DANS VOS 4 FONCTIONS ?

Quand vous lisez la description des 4 fonctions de votre type MBTI, vous ne vous y reconnaissez pas.

Exemple :

Un test en ligne vous a donné le résultat “INFJ“. La fonction dominante du type INFJ est l’intuition introvertie (Ni-dom), la fonction qui adore creuser un sujet jusqu’à plus soif. Pourtant, même si vous trouvez que le MBTI c’est bien sympa, ce truc des fonctions pfffff… ça a l’air barbant et si compliqué ! Ça ne vous donne pas du tout envie de creuser. 

Dans ce cas, l’intuition introvertie n’est peut-être pas votre fonction dominante. Et donc, oui, horreur suprême : vous n’êtes peut-être pas INFJ! (simple éventualité hein, je ne vous connais pas assez pour pouvoir l’affirmer avec certitude). Mais en tout cas, continuer vos recherches pour identifier vos préférences réelles serait une bonne idée…

POURQUOI ÇA NE COLLE PAS ENTRE VOTRE TYPE ET VOS FONCTIONS ?

Probabilité très probable (oui je sais) : le test en ligne n’a pas identifié correctement votre type.
Bah oui, ça arrive……………. souvent.
Est-ce grave ? Non, vraiment pas. Parce que heureusement pour votre développement personnel, vous avez décidé de vous poser un peu plus de questions et d’aller plus loin que le test.
Vous avez décidé de regarder ces fonctions cognitives d’un peu plus près. Vous allez être capable d’identifier et de comprendre votre personnalité (et celle des autres) avec plus de finesse. C’est tout l’intérêt de cette théorie des fonctions. Merci qui ? Merci Carl.

Autre probabilité tout aussi probable : ce n’est pas toujours facile d’identifier rapidement et avec fiabilité les fonctions cognitives que nous utilisons en priorité.
D’une part, nos comportements automatiques ne nous sautent pas aux yeux. Et d’autre part, le contexte (professionnel par exemple) peut vous inciter à utiliser “de force” des fonctions qui ne sont pas vos préférences. Conséquence : vous finissez par croire qu’elles sont vos préférences.

de quoi avez-vous besoin maintenant ?

Avec cet article, vous êtes maintenant en mesure de mieux comprendre le jargon du MBTI, et les principes fondamentaux des fonctions cognitives.

Dès à présent, vous pourrez vous aussi participer à des conversations entre passionnés de MBTI sans vous sentir à la ramasse, et mieux profiter des podcasts spécial MBTI, réalisés en collaboration avec La Chouette.

Note importante : comme pour tout, il faut du temps et la pratique pour se sentir à l’aise avec une nouvelle compétence. Ne vous découragez pas. Le plus difficile est le premier pas. Vous venez de le faire.

Le sujet est vaste. Je vous assure que je dois tempérer mon amour de l’exhaustivité pour ne pas vous surcharger immédiatement avec des tonnes d’infos. Il y a tellement de développements possibles ! 
Alors plutôt que de partir au hasard sur une voie qui ne vous intéresse pas, je préfère vous poser la question :

Que souhaitez-vous que je traite dans une prochaine publication ?
De quoi avez-vous besoin maintenant ?

Dites-moi aussi si cet article d’introduction est suffisamment clair pour une personne non-initiée.

Vos retours sont importants, ils me permettent de faire évoluer mon contenu en concordance avec vos intérêts.

Merci pour votre lecture.

Edit, suite au commentaire de Marie :
Pour aller un peu plus loin, jetez un oeil à la vidéo ci-dessous. Vous pourrez y visualiser la hiérarchie des fonctions selon “le modèle de la voiture”. Vous y découvrirez aussi le principe de complémentarité des fonctions.

VOUS VOULEZ VRAIMENT CONNAÎTRE TOUS LES SECRETS DES FONCTIONS QUI SE CACHENT DERRIÈRE LE MBTI ?

Ok, si vous êtes motivé.e à ce point, ce que vous cherchez se trouve ici (celles et ceux qui l’ont trouvée ont visiblement apprécié) 

42 réflexions sur “MBTI – Les fonctions cognitives pour débutants + test”

  1. papee
    Intuition extravertie (Ne) 77.14%
    Intuition introvertie (Ni) 34.29%
    Pensée extravertie (Te) 57.14%
    Pensée introvertie (Ti) 57.14%
    Sensation extravertie (Se) 60%
    Sensation introvertie (Si) 65.71%
    Sentiment extraverti (Fe) 51.43%
    Sentiment introverti (Fi) 62.86%

  2. Bonjour,

    Dans l’analyse des résultats je remarque que les dernières fonctions sont identifiées aux fonctions inférieures. Mais les dernières des 8 fonctions devraient être les fonctions dites “de l’ombre” non? Quel est la règle qui fait que nous ayons l’impression de mieux employer nos fonctions de l’ombre par rapport à nos fonctions inférieures (désolé si j’ai manqué l’article que expliquait cela)?
    Merci pour le travail, bonne continuation.

    Guillaume.

  3. Intuition extravertie (Ne) 85.71%
    Intuition introvertie (Ni) 74.29%
    Pensée extravertie (Te) 68.57%
    Pensée introvertie (Ti) 82.86%
    Sensation extravertie (Se) 77.14%
    Sensation introvertie (Si) 74.29%
    Sentiment extraverti (Fe) 71.43%
    Sentiment introverti (Fi) 91.43%

    Conseillé par
    A l’aventure de ma quête existentielle, descendons en ces profondeurs abyssales y chercher l’essence de vérité…
    Classé INFJ / INFP sous d’autres cieux…
    Fabien, enfant de 52 ans

  4. Bonjour, je m’intéresse depuis peu au mbti et je rencontre constamment les mêmes problèmes sur tous les sites. Dans un premier temps, impossible de déterminer si je suis T/F et J/P. En revanche je suis à peu près sûre d’être INxx.
    Pour mieux comprendre j’ai donc étudié les fonctions cognitives. Mais je me reconnais dans les quatre fonctions introverties. De même, le test de cet article me donne des résultats supérieurs pour les fonctions introverties. Ce n’est pourtant pas possible, mais je n’arrive absolument pas à trancher, ni par ma propre réflexion, ni par les multiples tests que je réalise.
    Les tests me trouvent souvent INFP ou INFJ, mais je me reconnais toujours de manière équivalente dans les profils : INFP, ISFP, INFJ, INTP et INTJ. Je crois que j’ai lu tous les sites français et une bonne partie des sites anglais à ce sujet, mais toujours impossible de déterminer. Mon psy m’a dit d’arrêter mais je n’arrive pas à arrêter d’y réfléchir, au point que j’ai du mal à m’endormir.
    Je pense que c’est significatif des types 4 de l’énnéagramme. Pareil, j’ai du mal à m’identifier à un des types mais je pense malgré tout être 469 : 4w5 de sous-type social.
    Voilà l’article est sorti il y a un moment mais merci d’avance pour les réponses. ^^
    Noémie

    1. Bonjour Noemie, as-tu regardé le tutoriel de Fabienne sur les différences fondamentales entre INFJ et INFP? Bon courage dans ta recherche.
      Marie-Anne

  5. Bonjour!
    Je voudrais savoir si on retrouve souvent un taux élevé de Se chez les Ne-aux (ou de Ne chez les Se-aux), ou bien de Ti chez les Fi-aux, vice-versa, de Te chez les e-aux etc., enfin vous avez compris, et si oui, à quoi ça pouvait être dû (les tests en eux-mêmes, un truc particulier avec le “parent critique” etc.)
    Je tiens à préciser que j’ai fait pas mal de tests de fonctions cognitives (3 ou 4 je pense), et que je remarque une constance dans ce taux rapproché de Ne et de Se, ainsi que dans la nullité de mon intuition introvertie (d’après les tests, mais je trouve que, sur ce point, ils reflètent assez bien la vraie vie haha)

    Intuition extravertie (Ne)77.14%
    Intuition introvertie (Ni)28.57%
    Pensée extravertie (Te)31.43%
    Pensée introvertie (Ti)102.86%
    Sensation extravertie (Se)71.43%
    Sensation introvertie (Si)54.29%
    Sentiment extraverti (Fe)42.86%
    Sentiment introverti (Fi)57.14%

    D’ailleurs, par curiosité, sans me connaître, avec ces fonctions, vous diriez quoi comme type? INTP ou ISTP mdr?

  6. Bonjour,
    Alors moi-aussi je débute et j’ai les résultats suivants :
    1. Intuition extravertie (Ne)88.57%
    2. Intuition introvertie (Ni)45.71%
    3. Pensée extravertie (Te)51.43%
    4. Pensée introvertie (Ti)80%
    5. Sensation extravertie (Se)57.14%
    6. Sensation introvertie (Si)77.14%
    7. Sentiment extraverti (Fe)71.43%
    8. Sentiment introverti (Fi)94.29%
    Je dirai qu’heureusement que mon intuition est extravertie car le reste est vraiment très introverti!
    Bon je m’en doutais un peu mais quand-même…
    Alors j’ai l’impression que je suis INFP, qu’en pense Fabienne notre spécialiste?
    Merci pour votre aide (et là je sollicite votre Fe peut-être?)
    A bientôt

    Marie-Anne

    1. Je suis pas Fabienne, mais ça peut toujours compléter sa réponse (à hauteur de 3%), et je dirais également INFP!

      Enfin, juste en lisant que en 1) y a Fi, ensuite on cherche la fonction d’obervation la mieux classé et on tombe sur Ne, paf, INFP, c’est pas une réflexion profonde, vivement que Fabienne débroussaille

      MAIS, ce qui est intéressant, c’est que TOUTES vos fonctions sont à des niveaux de développement (à la condition que les résultats soient fiables, bien sûr) assez élevées! Elles dépassent toutes les 50%! (à titre de comparaison, j’en ai 3/8 qui les dépassent pas, et de loin en plus). Ce qui

      1) est super cool pour vous, dans le système du MBTI ça montre une grande maturité et une capacité à faire face à bien plus de problème, et à avoir bcp plus d’adaptabilité

      2) Me fait me demander votre âge? (sauf votre respect, mais je ne considère pas qu’être âgé doive être vu comme quelque chose de dégradant ni de peu désirable! Si on reste jeune éternellement, c’est juste qu’on est mort… ) En général, plus les gens sont vieux (d’après le MBTI), plus ils sont matures

      1. Merci pour cette réponse complète, Champi ! J’ai 45 ans et c’est le plus bel âge, car c’est celui que j’ai du atteindre pour commencer à me connaître et m’accepter!
        Concernant votre profil, je laisse les experts (Fabienne) vous répondre = la voix de la sagesse !

        1. Voici mes résultats:

          Intuition extravertie (Ne)91.43%
          Intuition introvertie (Ni)68.57%
          Pensée extravertie (Te)65.71%
          Pensée introvertie (Ti)97.14%
          Sensation extravertie (Se)80%
          Sensation introvertie (Si)51.43%
          Sentiment extraverti (Fe)48.57%
          Sentiment introverti (Fi)77.14%

          Vous pensez que je suis quel type ?

      2. Bonjour Champi, désolée c’était bien moi Marie-Anne qui vous répondait et non le pseudo Bertrand? En tout cas merci pour votre réponse !

  7. Test plutôt sympathique. Un peu surprise par certains résultats mais en y réfléchissant c’est très cohérent.

    Te et Ti : 88% ce qui n’est pas étonnant, l’une des première chose que les gens remarquent chez moi c’est ma logique et ma rationnalité à toute épreuve. C’est aussi cohérent avec le fait que je suis INTJ mais de type 8 ce qui me pousse à utiliser mes fonctions extraverties plus souvent.
    Fi : 85%, qui doit provenir du fait qu’ayant vécu des traumatismes plus jeune, Te a vite capté que c’était un gros talon d’achille pouvant me péter à la figure à tout moment, je m’y suis interessée. Et puis 12 ans d’amitiés avec un INFP et un Ni qui n’aime pas rester à la surface, pour le comprendre, j’ai dû endurcir mon Fi.
    Ni 82% : là encore son niveau relativement bas s’explique par mon énnea qui me pousse à priviliéger mes fonctions extravertie. Enfin on ne peut pas dire non plus que mon Ni est faible.
    Fe 68% : j’ai une relation amicale pratiquement symbiotique avec une ENFJ depuis plus de 12 ans, forcément son Fe a déteint sur moi et j’ai appris à en reconnaître l’utilité grâce à elle. Mon Te a aussi déteint sur elle, et en particulier mon humour caustique.
    Se 65% : ouaip je reste une bonne INTJ, brusque, me réveillant avec des bleus sans savoir d’où ils proviennent et globalement à l’ouest avec la réalité concrète mais quand je suis là, je suis là et Se se lâche (festin avec les amis, arrosé de bons alcools et quand je suis d’humeur je peux me lâcher et danser comme une folle mais pas longtemps, ça m’épuise vite).
    Ne 62% : je peux m’amuser à explorer différentes possibilités mais ça me fatigue vite et Ni reprends la main pour trancher.
    Si 42% : rien à en dire.

    Conclusion :
    La logique est mon Dieu.
    Traîner avec des xxfx ça déteint (en vrai je pense qu’ils m’ont montré dans leur attitude qu’il y avait une vrai utilité à s’intéresser aux sentiments et à la logique qui les soutient, je peux même consoler les autres de manière certes gauche mais acceptable).
    Ni > Ne, mon message est d’ailleurs un très bon exemple du combo Ni-Te en action.
    Et j’arrêterais probablement jamais de me prendre des murs dans la gueule malgré mon Se pas si dégueux.

    Je ne détaillerais pas (beaucoup) plus mais je trouve les résultats très représentatifs de la personne que je suis et de la vie que j’ai eu. Si de l’extérieur ça peut paraître parfois incongru, je vois parfaitement ce qui a pu me mener à ces résultats. Et on sent clairement l’influence du fait que je suis de type 8 dans mes résultats, je cherche constamment à devenir meilleure et à avoir une influence sur mon environnement (ce qui explique aussi mon Fe plutôt haut, quand Te ne marche pas, il prends le relais pour motiver les autres ou je me sers d’un combo Te-Fi pour l’imiter, parce qu’on va pas se mentir Fe pour convaincre et fédérer c’est très efficace).

    Merci à La Chouette pour ce chouette test. Je dois admettre que pour avoir dévoré son blog, sa patte se ressent sur les questions. Pas de doute c’est bien son bébé. 🙂

    1. bonjour
      voici mes résultats
      Intuition extravertie (Ne) 68.57%
      Intuition introvertie (Ni) 68.57%
      Pensée extravertie (Te) 65.71%
      Pensée introvertie (Ti) 80%
      Sensation extravertie (Se) 65.71%
      Sensation introvertie (Si) 45.71%
      Sentiment extraverti (Fe) 45.71%
      Sentiment introverti (Fi) 65.71%

  8. Intuition extravertie (Ne)77.14%
    Intuition introvertie (Ni)62.86%
    Pensée extravertie (Te)74.29%
    Pensée introvertie (Ti)80%
    Sensation extravertie (Se)85.71%
    Sensation introvertie (Si)42.86%
    Sentiment extraverti (Fe)51.43%
    Sentiment introverti (Fi)91.43%

      1. Fabienne - PsychoPersonnalité

        Bonjour Philippe,

        Quelques premières réflexions rapides en consultant tes résultats :

        – Fonctions de perception introvertie (Ni et Si) peu développées –> regarde dans le tableau violet les types qui ont ces fonctions en position 3 ou 4
        – Fonctions de perception extravertie (Ne et Se) développées –> regarde dans le tableau les types qui ont ces fonctions en position 1 ou 2
        – Fonctions de décision introvertie (Ti et Fi) très marquées –> regarde dans le tableau les types qui ont ces fonctions en position 1 ou 2

        Très probablement un type en P.

  9. Bon je n’ai pas pu résister, j’ai fait le test… alors que je connais plutôt bien le MBTI. J’ai essayé de répondre comme si je ne voyais pas quelle fonction était évaluée… à croire que j’ai besoin d’évaluer, encore et encore…
    A priori INTJ, dans l’ordre, voici ce qui sort :
    Fi 77%
    Te 74 %
    Ni 69 %
    Ti 63%
    Ne 60%
    Se 42 %
    Si 42 %
    Fe 34 %

    Je me disais bien que mon Fi était badass !
    C’est vrai que c’est toujours la guerre entre ces deux là, le Fi et le Te !
    Après dans le quotidien Te gagne souvent quand même, il faut le dire… Quand je me fais livrer un repas par coursier précaire motorisé, c’est pas très Fi tout ça…

    Merci pour le test, j’ai bien joué 🙂

  10. Claire Vanderhoeft

    Bonjour,

    Une petite réflexion au sujet de quelque chose qui m’a toujours gênée et je ne parviens à l’exprimer que maintenant: c’est une question d’ordre de préférence des fonctions: “star” versus “boulet”. Les fonctions 1 et 2 peuvent s’ordonner grâce au trait “J” ou “P”, cela dépend donc de la personnalité. Par contre, 3 et 4 sont immuables parce que 3 est une fonction de décision et 4 une fonction de perception (toujours!).

    C’est très embêtant, je trouve.

    Si la fonction de perception est dominante, il serait plus logique, pour moi en tout cas, que la fonction 3 soit une fonction de perception (soit l’ordre inverse de ce qui est généralement admis), ou alors de considérer que 3 est au même niveau que 4 et que ces fonctions sont susceptibles de prévaloir (cas de l’accident et de la conduite par un enfant de 10 ans) aussi bien l’une que l’autre (avec des dégats aussi importants dans un cas comme dans l’autre)

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Bonjour Claire, merci pour ce partage de réflexion.
      Cette phrase me pose question : “Par contre, 3 et 4 sont immuables parce que 3 est une fonction de décision et 4 une fonction de perception (toujours!)”
      Dans certains types de personnalité, il se trouve que 3 est une fonction de perception et 4 une fonction de décision (par exemple INFP, ENFJ, etc.).
      Est-ce qu’il y a quelque chose que je n’ai pas bien compris ? 🙂

  11. Salut! j’ai une question qui me titille depuis que j’ai découvert les fonction cognitives : si je me fie aux descriptions des fonctions et à ma manière de fonctionner, j’utilise Ti-Ni-Se-Fe mais ça ne correspond à aucun type MBTI !
    Jusqu’à là je me suis toujours plus ou moins reconnu dans le type INTP mais les fonction auxiliaire et tertiaire ne correspond pas…
    le type ISTP (Ti-Se-Ni-Fe) est celui qui se rapproche le plus mais mon utilisation de Se est biieeeeen moins importante que mon utilisation de Ni du coup je ne sais plus à quel type me rattacher !
    Si tu pouvais m’aider a y voir plus clair ça serrai génial !!

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Salut Marie, oui je comprends bien tes interrogations.
      T’aider à y voir plus clair sur l’utilisation de tes fonctions n’est pas vraiment possible par l’intermédiaire d’un commentaire.
      Te faire un retour sérieux demanderait des échanges avec des questions etc. pour bien cerner ton fonctionnement.
      Cependant, si tu es abonnée aux emails de PsychoPersonnalité, sois attentive : un email sera bientôt envoyé (probablement la semaine prochaine), avec un lien pour vous aider à identifier vos fonctions justement, ça tombe bien 🙂

    2. Bonjour Marie ,
      je me pose exactement la même question! le test MBTI que j’ai passé sur différents sites m’ont annoncée un type INTP (INFP il y a quelques années) dans lequel je me retrouve.D’après ce questionnaire qui mesure l’affinité avec les 8 fonctions cognitives mon type est Fi-Ne-Ti-Se avec un pourcentage Ne égal au pourcentage Ti . C’est très captivant même si là je me sens un peu perdu 🙂

  12. Ping : COMMENT DEVINER LE TYPE MBTI DES GENS

  13. Ping : FAQ MBTI : Croyance, Typer les gens, Valoriser ses talents, etc.

  14. Ping : INTJ-INFJ : La part animale > PsychoPersonnalité

  15. Je débute !!
    Alors moi ce que je comprends pas c’est : pourquoi un intj/intp n’ont pas les mêmes fonctions dominantes ? Ils ont 3 lettres en commun, comment savoir à quoi correspond le “i” par exemple, si c’est intuition introvertie ou pensée introvertie ? Il faut juste apprendre par coeur ?

    Et ça porte vraiment à confusion les lettres/fonctions parce qu’on a la 1ere lettre par exemple “i” donc introverti mais i = intuition et dans la lettre correspondant à l’intuition on a la pensée etc

    Enfin je sais si ya des astuces pour moins s’emmêler ? Surement à force de creuser ça viendra, c’est aussi surtout pcq j’aimerais réussir à expliquer ça à qqun de la façon la plus courte et claire qui soit avant qu’il est envie de fuir, et je pense que cette partie est la plus compliquée: la différence entre lettres fonctions….

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Bonjour Skouma. Première chose : félicitations pour votre démarche de vouloir comprendre les fonctions, c’est suffisamment rare pour être souligné 🙂
      Ici je vais déjà vous donner une astuce rapide pour différencier lettres et fonctions :
      Les fonctions cognitives sont représentées par les 2 lettres centrales. Par exemple, chez un INTJ, N et T représentent les 2 fonctions dominantes de ce type.
      La première lettre (I dans ce cas) nous informe sur l’orientation de l’énergie de la personne. Ce n’est pas une fonction, c’est la lettre qui nous dit si la personne est introvertie ou extravertie. L’orientation de l’énergie de la personne ne doit pas être confondue avec l’orientation de l’énergie de chaque fonction.

        1. Fabienne - PsychoPersonnalité

          Bonjour Holly ! Merci beaucoup pour votre commentaire, et pour votre retour sur mon travail, ça fait plaisir 🙂
          Bonne journée à vous

      1. Merci à Skouma pour cette question, et merci Fabienne pour l’astuce des deux lettres centrales, je me mélangeais également les pinceaux entre Fonction et Orientation, d’autant que j’essaie de faire le lien avec la traduction anglaise…. pas toujours simple (notamment le N pour iNtuition) !
        J’en suis encore à m’assurer que j’ai bien cerné mon type (INTJ), autant éviter les incompréhensions dès le début !

  16. Ping : INTJ-INFJ : Amour-Amitié, mode d’emploi > PsychoPersonnalité

  17. Ping : INTJ-INFJ : L’Art d’exprimer ses émotions > PsychoPersonnalité

  18. Ping : INTJ - INFJ : le temps, vieillir, mourir… ou pas

  19. Ping : INTJ - INFJ : on n’est pas qui vous croyez

  20. Ta vidéo sur la méthode de la voiture m’a aidée à mieux comprendre les explications du kit de démarrage rapide. J’ai affiché au mur mes 4 fonctions pour mieux visualiser. Merci pour toutes ces informations !

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Oui, c’est complémentaire, tu as bien fait !
      Je me disais que j’en parlerais dans un prochain article, mais tu as pris les devants.
      Merci pour ton commentaire 🙂

      1. Bonjour, ça va faire un petit moment que je m’intéresse au MBTI et aujourd’hui j’ai donc étudié les fonctions cognitives voici mes résultats: Intuition extravertie (Ne)114.29%
        Intuition introvertie (Ni)71.43%
        Pensée extravertie (Te)97.14%
        Pensée introvertie (Ti)111.43%
        Sensation extravertie (Se)88.57%
        Sensation introvertie (Si)94.29%
        Sentiment extraverti (Fe)97.14%
        Sentiment introverti (Fi)97.14%.
        J’ai forcément quelques doutes étant donné que pour ma fonction inférieure: (Si) je m’y reconnais dans certains points (confiance etc…) mais je me reconnais également dans l’autre fonction S: (Se). Et sur un site, les résultats que j’ai eu sont les mêmes pour les fonctions Dom, aux et ter mais non pour l’inf qui etait ducoup (Se) mais ça a totalement changé mon type passant de ENTP à ENFP, est ce normal?
        Serait il possible d’avoir plus d’un type? (je ne sais pas si j’ai étais clair mais j’espère l’avoir été haha)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les emails de PsychoPersonnalité

  • Mes réponses aux questions des abonné.e.s
  • Des sondages
  • Des offres privées
  • Des invitations à témoigner 
  • Les actualités des publications 

Votre email reste confidentiel (loi GDPR)
Désinscription en 1 clic à tout moment

What's the password?

Login to your account