Êtes-vous INTJ OU INTP ?
3 DIFFÉRENCES INCONTOURNABLES

Dans son article précédent, La Chouette identifiait 3 différences radicales entre les types INFJ et INFP. Aujourd’hui, elle décortique
pour vous un autre grand classique des types MBTI les plus souvent confondus.

Êtes-vous INTJ ou INTP ? Si vous vous posez la question, voici tout de suite 3 différences incontournables, pour vous aider à reconnaître ces types de personnalité.

Bonne lecture !

Salutations à tous !

Aujourd’hui, nous allons de nouveau nous pencher sur la différence entre deux types MBTI. On confond souvent l’INTJ et l’INTP, bien qu’ils n’aient aucune fonction cognitive en commun. Il est toutefois possible de les distinguer nettement, en se focalisant sur certains aspects de leur fonctionnement.

Voyons cela en détail.

1. une identité forte ou vulnérable ?

J’ai remarqué que sur Internet, beaucoup de personnes brandissaient fièrement leur identité INTJ ou INTP. A propos, saviez-vous que les deux types n’avaient pas du tout la même façon de gérer cet élément ?

INTJ

Chez les INTJ, la fonction liée à l’identité est le sentiment introverti (Fi) et elle est en position tertiaire. En tant qu’INTJ, vous passez parfois du temps à réfléchir à propos de qui vous êtes, de ce qui compte pour vous…

Néanmoins, ce terrain ne vous semble pas familier. Puisque vos ressentis sont subjectifs, vous n’avez pas l’impression de pouvoir vous appuyer dessus. Pour vous, il faut faire la distinction entre « avoir un ressenti » (Fi) et « interpréter son ressenti de manière objectivement correcte » (Te) !

Le second point passant en priorité, il suffit d’un avis extérieur contradictoire pour ébranler le peu de certitudes que vous étiez parvenu à construire sur votre identité. Ainsi, les remises en question non-sollicitées de votre identité et de vos émotions vous font vous sentir vulnérable.

Vous souhaiteriez parfois être plus hermétique à l’avis des autres. Cela vous éviterait des moments épuisants de lutte intérieure, entre votre Te appliquant pour la 10e fois son protocole de vérification, et votre Fi clamant qu’au bout d’un moment, vous savez de quel bois vous êtes fait…

Vous, INTJ, ne ressentez pas un lien direct entre votre travail et votre identité. Vous êtes sans doute un grand perfectionniste, estimant le sérieux et la compétence : toutefois, nul besoin que ce que vous faites porte votre « patte ». Hormis dans quelques situations sollicitant votre Fi (un sujet qui vous touche particulièrement, une passion…), vous percevez vos propos ou vos productions comme étant séparables de votre personne. Ce sont moins vos idées que des idées sortant de votre bouche.

Je reviendrai sur cet aspect au point numéro 2 de l’article.

INTP

Du côté des INTP, les choses se déroulent autrement. Chez vous, INTP, il existe un lien direct entre vos idées et votre identité. Puisque les deux découlent de votre fonction dominante, la pensée introvertie (Ti), le temps que vous passez à réfléchir est aussi du temps que vous passez à explorer qui vous êtes.

En modelant votre système logique, vous vous forgez aussi une certaine image de vous-même, à laquelle vous vous attachez. Votre manière singulière d’appréhender le monde est bien ficelée à votre propos : vous pourriez difficilement tracer un trait entre les deux et les séparer de façon nette. Ce serait une forme d’amputation ! L’INTJ, lui, est presque toujours dissocié des propos qu’il partage : comme s’il se trouvait derrière un écran et laissait un programme de traduction (Te) adapter ses pensées au monde extérieur…

En tant qu’INTP, vous êtes probablement fier d’être un penseur profond, capable de mettre au point des théories originales et iconoclastes. Avec votre fonction Fe, vous avez besoin, en votre for intérieur, que cette identité soit reconnue et acceptée par les autres. Seulement, la position inférieure de Fe fait qu’il est très compliqué d’obtenir cet aval. Vous avez souvent l’impression d’être incompris par la masse, qui se concentre sur des futilités sociales et vous juge sur des critères irrationnels, au lieu de voir combien la logique que vous lui proposez est pertinente. D’ailleurs, il arrive que les gens finissent par s’apercevoir que vous aviez raison, mais il est déjà trop tard…

Vous me direz : l’INTJ est aussi susceptible de se sentir en décalage dans un monde trop irrationnel à son goût, et d’en souffrir. C’est vrai ! Cependant, l’atteinte à l’identité est différente. Les INTJ sont surtout heurtés par le manque de vision à long terme, le chaos et l’éparpillement : dans leur arrogance, ils vont reprocher à leurs pairs d’être impulsifs et bassement terrestres. En somme, c’est une projection de leur fonction inférieure Se, perçue comme primitive et dangereuse.

Ce qui rebute par-dessus tout les INTP, c’est l’incapacité notoire de l’humain à mettre ses affects de côté, leur donnant l’impression d’être entourés d’enfants soumis à leurs émotions. (De quoi piquer au vif leur Ti.) 

2. communication précise ou efficace ?

Les INTJ et les INTP ne mettent pas du tout l’accent sur les mêmes éléments dans leur communication. Ainsi, même s’ils dégagent souvent une énergie proche, ils se distinguent clairement l’un de l’autre dès qu’on creuse un peu.

INTJ

Chez les INTJ, l’efficacité prime sur la précision. Avec votre fonction de jugement extraverti en auxiliaire (Te), le plus important pour vous, INTJ,
est de tenir des propos accessibles. Vous vous concentrez sur la façon dont vos interlocuteurs vont réceptionner et comprendre votre discours,
et l’adaptez en fonction de cela.
Cette opération vous paraît naturelle et simple. 
De la même manière que les FJ sentent facilement ce que les autres attendent d’eux, vous devinez comment formuler votre message pour qu’il soit bien capté. Ainsi, il est très rare que quelqu’un vous reproche de manquer de clarté, en particulier à l’écrit.

Cela ne veut pas dire que vous renoncez à approfondir vos sujets ! Vous restez un Ni-dom : l’approfondissement, c’est votre seconde nature. Toutefois, vous préférez arrondir les angles que risquer de ne pas être compris sur le plan syntaxique. Tant pis s’il y a un décalage plus ou moins conséquent entre la réalité complexe d’un sujet, et la façon dont vous le retranscrivez : à quoi cela sert-il d’exposer votre vision dans toute sa richesse, si au final votre public se déconcentre, se sent perdu et ne suit rien du tout ? 

Vous réfléchissez souvent à des compromis pour satisfaire à la fois le besoin de profondeur de Ni et le désir d’intelligibilité de Te. Le résultat vous semble en général équilibré. Cependant, on peut vous reprocher de trop simplifier, au point que votre discours devienne grossier et imprécis.

Vous donnez aussi, malgré vous, l’impression de rechercher la guidance, la fermeture, voire le point final… Votre interlocuteur vous a sans doute déjà réprimandé car il avait la sensation que vous l’enfermiez dans une structure figée, dont il ne pouvait s’extraire. Les gens s’imaginent parfois que vous aviez en tête de les piéger ou d’avoir absolument le dernier mot, alors que dans votre tête (où une fonction d’observation domine), vous ne vous sentiez pas belliqueux pour un sou. Enfin, peut-être vous a-t-on déjà accusé de prendre les gens pour des idiots, en leur expliquant des choses évidentes.

INTP

On entend fréquemment dire qu’un bon moyen de distinguer INTJ et INTP serait de regarder à quel point leur communication est structurée : ce serait le cas chez les premiers, et pas chez les seconds. Je pense que ce critère n’est pas fiable. Si vous êtes INTP, vous l’aviez sûrement remarqué. Vous n’êtes pas quelqu’un qui manque de structure, loin de là ! 

Peut-être que vos interlocuteurs ont du mal à s’en rendre compte, mais votre esprit est une véritable bibliothèque. Tout y est proprement classé et étiqueté, et vous êtes parfaitement capable d’en décrire les recoins. Le problème, c’est qu’en général, les autres ne vous comprennent pas quand vous le faites. Comme si vous communiquiez dans un langage codé, clair à vos yeux mais assez obscur pour la plupart des gens. (D’ailleurs, de votre point de vue, ce sont plutôt les INTJ qui paraissent flous derrière leur discours Te émoussé… Nous y reviendrons dans la partie suivante.)

Contrairement aux INTJ, vous valorisez davantage la précision que l’efficacité. Comme vos idées sont chevillées à votre identité (Ti), simplifier votre discours de sorte à le rendre accessible à plus de gens, ce serait comme vous trahir vous-même. Vous préférez conserver la pleine authenticité de votre vision, quitte à la partager avec un nombre réduit de personnes : celles qui seront capables de vous comprendre (ou accepteront de faire l’effort de se mettre à votre niveau, si elles n’ont pas acquis toutes les clés au début). Tant pis si les autres ne sont pas intéressées ou vous rejettent, tant que votre logique personnelle peut s’épanouir dans un milieu taillé pour elle.

A partir d’un certain âge, le développement de votre fonction Fe vous permettra d’équilibrer cette part de vous. Notons que malgré l’écart entre votre Ti et votre Fe, il est rare qu’on vous perçoive comme quelqu’un de fermé d’esprit. En effet, avec votre auxiliaire Ne, votre curiosité et votre soif de nouvelles données sont manifestes. 

3. Là où les gens se trompent à votre sujet

Comme il est coutume chez les types introvertis, il existe un décalage important entre la manière dont l’INTJ et l’INTP se perçoivent eux-mêmes, et la manière dont les autres les perçoivent. Cela est dû au fait que leur fonction dominante, soit le cœur de leur personnalité, est tournée vers l’intérieur.

INTJ

L’INTJ a un monde intérieur constitué des fonctions Ni et Fi. Autrement dit, il vit dans un univers de concepts et de symboles, fortement teinté par ses préférences affectives. Si vous êtes INTJ, vous vous sentez sans doute très différent de l’image du stratège implacable que vous renvoyez aux autres. Il est fort possible que vous vous définissiez, au contraire, comme quelqu’un de sensible et onirique… Vous êtes continuellement absorbé par le théâtre désincarné qui se déroule de l’autre côté de votre regard. Souvent, sans même vous en rendre compte, vous stoppez votre activité pour observer attentivement ce tableau mental. Crypté dans un langage dont vous êtes le seul locuteur, son degré d’abstraction le rend tout bonnement intraduisible avec des mots. Vous avez beau être à l’aise pour rendre vos pensées accessibles, tout un pan de votre monde intérieur échappe à Te et reste scellé dans votre esprit. 

En tant qu’INTJ, votre expression limpide et organisée laisse penser que lorsque vous intervenez auprès des autres, vous leur montrez tout ce qu’il y a à montrer de vous. Ils voient probablement en vous un pur rationaliste, plutôt conventionnel, fermé à ses émotions et aux sujets « perchés ».

En réalité, il est commun que les INTJ accordent une place fondamentale à l’art, à l’ésotérisme ou à d’autres thématiques très subjectives dans leur vie… Cependant, vous, INTJ, avez tendance à vous montrer pudique vis-à-vis de cette facette de votre identité. Vos expériences étant vécues de manière extrêmement intime, et en contraste total avec votre « vitrine » Te, vous ne les exposeriez pas avec votre assurance habituelle. Ce serait trop dangereux et désagréable.

Par ailleurs, même si d’autres gens pourraient trouver vos expériences
Ni-Fi cools et excitantes, vous les considérez depuis longtemps comme
un élément normal de votre quotidien… Vous ne voyez donc pas forcément l’intérêt de les exhiber en public. Néanmoins, avec la conscientisation de votre tertiaire Fi, vous ressentez de plus en plus de frustration lorsque votre personnalité est réduite à votre masque social Te.

INTP

C’est tout l’inverse chez les INTP ! En tant qu’INTP, votre apparence décontractée laisse croire à beaucoup de monde que vous manquez de sérieux… Il n’en est rien. Vous analysez les choses de manière très minutieuse, avec un degré de précision redoutable. Grâce à votre fonction tertiaire, la sensation introvertie (Si), vous êtes même assez pragmatique.

En effet, les expériences concrètes que votre auxiliaire Ne vous a envoyé chercher s’accumulent dans votre esprit. Elles forment un réservoir de souvenirs, développant votre savoir-faire et nourrissant vos idées. Arrivé à l’âge adulte, vous serez de plus en plus attentif à ce qu’elles vous racontent, ce qui stabilisera les envies d’exploration incessantes de Ne.
On vous a sans doute déjà accusé d’être étourdi, trop rêveur… Pourtant, avec votre univers Ti-Si, vous vous sentez très rigoureux dans vos réflexions et connecté à la réalité. Il est simplement difficile de faire transparaître cette structure interne devant les autres.

En revanche, en bon INTP, vous n’êtes pas en reste quand il s’agit de laisser votre intuition s’exprimer. Vous partagez vos idées atypiques sans trop vous soucier de ce qu’on pense de vous, pour le meilleur et pour le pire. Quand on apprécie votre façon d’être, on vous décrit comme quelqu’un d’inventif et divertissant. Les individus conventionnels, quant à eux, ont de bonnes chances de se sentir mal à l’aise en votre présence et de vous éviter.

Contrairement aux INTJ, les INTP ont des difficultés à paraître « ordinaires » lorsque la situation l’exige. Votre fonctionnement décalé finira très rapidement par ressortir, comme une créature refusant d’être dressée. A vous de considérer ce trait comme une malédiction ou de le tourner en votre faveur.

Et voilà, j’espère que cet article a mis en lumière les divergences entre l’INTJ et l’INTP. Vous avez peut-être remarqué que la thématique de l’identité revient en filigrane tout au long du texte. Je me suis focalisée dessus car, d’après mes observations, sa mauvaise compréhension est à l’origine d’une grande partie des erreurs de typage. Pas seulement par rapport à l’INTP et à l’INTJ, mais lorsqu’il faut trancher entre un type IxxP et type IxxJ en général. Essayez donc de l’appliquer dans vos prochaines analyses. 

La Chouette

DES QUESTIONS ?

La Chouette répond à vos commentaires pendant 1 semaine.

être informé.e des publications + autres avantages

Abonnez-vous aux emails Avantages

de quoi avez-vous besoin maintenant ?

  • Un test pour découvrir les Archétypes de votre personnalité
  • Une vidéo pour comprendre le principe des axes et des dichotomies (E/I, N/S, F/T, J/P) : pour vous si vous démarrez vraiment de zéro avec le MBTI
  • Une intro facile aux fonctions cognitives du MBTI : pour vous aider à faire le premier pas en douceur si vous connaissez les axes et que souhaitez débuter avec les fonctions

4 réflexions sur “Êtes-vous INTJ ou INTP ? 3 différences incontournables”

  1. Whaou, encore une analyse au laser de la chouette !

    J’ai eu 2 collègues (que j’ai identifié comme) INTP, avec qui je me suis très bien entendue. Je n’ai pas été très proche d’eux mais suffisamment pour avoir constater l’aspect « créature refusant d’être dressée » (un terrain commun avec nous les INTJ, sauf que nous on l’affiche peut-être moins, je dirais même qu’on ne nous soupçonne pas d’être aussi autonome et indépendant, mais cela devient flagrant dès que certaines circonstances sont réunies).

    Mon fils de 13 ans est, je crois, INTP. Il est en effet très curieux depuis tout petit, ses profs disent de lui qu’il a un très bonne culture générale, il investit en profondeur ses centres d’intérêts successifs, il est bordélique mais très autonome, il méprise la médiocrité, et il cultive un style cool (…mais bon beaucoup d’ados sont bordéliques et cultivent un style cool). Pas de Te à l’horizon. Heu, pas de Fe non plus, pour l’instant.

    Pour ce qui est de l’INTJ, là je suis en terrain très connu et c’est bluffant.
    Je m’extasie en permanence devant le génie qui a modélisé nos mécanismes cognitifs.
    Et aussi devant la compréhension que certain(e)s peuvent en avoir !
    Mais quelle précision !!!
    Je doute parfois d’être INTJ (la réputation de l’INTJ sur internet c’est du délire !), et pourtant je me reconnais en quasi-intégralité dans cette description.
    C’est d’autant plus troublant que très peu de gens (à peu près… deux) savent tout ça sur moi (Cf les « sujets perchés »)…
    Le seul point où je ne me reconnais pas :
    « l’image du stratège implacable que vous renvoyez aux autres ».

    Concernant la différence entre INTP et INTJ, pour nous les INTJ c’est une évidence (il suffit de regarder le nombre d’onglets qui restent ouvert dans le navigateur internet, hihihi !)

    Merci, te lire est un régal pour ma soif de compréhension 🙂
    Isabelle

    1. Bonjour Isabelle,

      Merci pour ton retour, vraiment contente d’avoir tapé juste 🙂

      En effet, le coup du « stratège implaccable » était exagré : beaucoup d’INTJ ne revoient pas cette image, ou alors seulement dans certains contextes…

      J’ai été biaisée par le fait qu’avant de quitter le monde des entreprises, j’ai travaillé à des postes mettant beaucoup en valeur ma fonction Te. (Organisation à gogo, trouver du temps là où il n’y en a pas, tenir des deadlines de fou fourieux, rester calme et appliquer le plan même quand l’équipe panique…) Et comme en plus j’étais entourée de FP, je passais pour la déesse du planning devant eux, haha. Je suppose que dans un contexte où Te est moins mobilisé, cet aspect là n’est pas aussi visible.

      La Chouette

    2. Diode Electro Luminescente

      Bonjour Isa!
      Désolée de ma question, mais je ne cesse de me demander si je suis INTP ou INTJ, et ce que vous avez écrit : « il suffit de regarder le nombre d’onglets qui restent ouvert dans le navigateur internet », m’interpelle car j’ai quelques milliers d’onglets ouverts. Et si c’est une évidence pour vous, peut-être que vous pourrez trancher pour moi. J’ai bien entendu lu plein d’articles sur le « suis-je INTP ou INTJ », mais quand je lis les descriptions de chaque type, je me reconnais plus ou moins dans les deux. ‍♀️ (Et le test en ligne est borderline d’un côté ou de l’autre à chaque fois.)
      Merci d’avance pour votre réponse.

      1. Vous posiez la question à une autre mais je me permets de supposez la réponse qu’on aurait pu vous donner : INTP.

        En généralisant et schématisant, je dirais que Ni (fonction dominante de l’INTj, appuyée par Te qui aime que tout soit ordonné) pousse à ouvrir les onglets les uns après les autres sur un sujet donné afin de récolter un maximum de données, il peut en garder quelques uns d’ouverts (un nombre réduits et tous en lien avec le sujet actuel) le temps de ses recherches mais à la fin l’INTJ fermera proprement tout les onglets, le sujet clos à ses yeux.
        Tandis que Ne aime explorer un tas d’idées et garder un maximum de possibilité ouverte sans chercher une réponse définitive, l’INTP aurait donc plus tendance à ouvrir un tas d’onglets sur des sujets hétéroclites au gré de sa curiosité. Ce qui ne veut pas dire que l’INTP manque forcément d’organisation, il a sûrement son propre système qu’il s’est crée sur mesure avec Ti.

        Enfin comme toujours, s’il y a des comportement qui ont tendance à se retrouvez chez un type plutôt qu’un autre, ça reste limité comme procédé pour se typer. Les évènements de la vie pouvant nous créer des habitudes et comportements qui peuvent paraître surprenants pour notre types.

        Le type éneagramme peut aussi expliquer ce genre de comportements atypiques chez un type MBTI. Si je suis certaine de mon typage INTJ (études approfondies des fonctions cognitives, recherches, remises en cause régulières de celui-ci pendant plusieurs mois afin d’être certaine de ce fait), il m’arrive souvent de ne pas trop me reconnaître dans le côté très prudent de l’INTJ par exemple pour la simple raison que la majorité des INTJ sont des types 5w6 alors que je suis de type 8w7.

        Bref n’étant pas experte, si je dis des grosses bêtises, n’hésitez pas à me corriger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont soumis à modération 

Les emails de PsychoPersonnalité

  • Mes réponses aux questions des abonné.e.s
  • Des sondages
  • Des offres privées
  • Des invitations à témoigner 
  • Les actualités des publications 

Votre email reste confidentiel (loi GDPR)
Désinscription en 1 clic à tout moment

What's the password?

Login to your account