infj, infp, intj, intp : l'astuce pour prendre vos décisions

Parfois, dans votre vie, vous avez l’impression de stagner, de tourner en rond.

Il y a un obstacle, et pour ne parvenez pas à trouver le moyen de dépasser cet obstacle.

Vous vous demandez même si une solution est possible, parce que vous avez tout tenté, et rien ne fonctionne.

Status quo. Frustration. Découragement

On passe tous par là. Je sais très bien ce que ça fait de se sentir coincé dans sa vie alors qu’on a tellement d’autres ambitions, d’autres rêves…

Heureusement aujourd’hui, j’ai compris que ce n’est pas une fatalité.

Il y a toujours une sortie dans une voie qui nous semble « sans issue ».

C’est juste qu’on ne la voit pas.

Pourquoi ? 

Parce qu’on fonctionne en mode automatique.

On utilise les préférences de notre personnalité parce que c’est plus naturel.

On n’a pas besoin d’y réfléchir.

C’est ce qu’on fait spontanément et ça nous épargne beaucoup d’énergie.

Dit comme ça, c’est plutôt cool.

Oh oui, ça l’est ! En tout cas quand il s’agit d’exploiter consciemment votre potentiel pour créer une vie à votre image.

Mais là où c’est moins cool, c’est quand vos automatismes vous maintiennent dans des impasses. 

Alors, vos préférences naturelles deviennent comme des oeillères qui vous empêchent d’avoir une vision plus large.

Pas de solution.

Vraiment ?
Et si vous enleviez ces oeillères 5 minutes, que se passerait-il?

Évidemment, vous ne pouvez pas le savoir, puisque personne ne vous a appris comment fonctionne au juste votre personnalité

Donc forcément, vous n’y êtes pour rien. À la place, on vous a sans doute appris un tas d’autres choses qui ne sont pas vraiment utiles dans votre vie…

Bref.

Alors allons-y pour une astuce qui va déjà changer pas mal de choses dans votre vie si vous l’appliquez.  

COMMENT VOUS PRENEZ VOS DÉCISIONS (EN MODE AUTOMATIQUE) SELON VOTRE PERSONNALITÉ

Derrière les lettres de votre type MBTI, il y a des fonctions cognitives
(= comment votre cerveau est câblé) 
 : 

  • des fonctions de perception
    (= le type d’informations qui vous stimule) 
  • et des fonctions de jugement
    (= comment vous prenez vos décisions)

Chaque type MBTI a une fonction de jugement préférée

(Une fonction de perception préférée également mais ici, on va juste s’intéresser à la fonction de jugement).

Votre fonction de jugement préférée a une énorme influence sur la façon (automatique) dont vous prenez vos décisions.

Exemples (très résumés) : 

INFJ

  • Fonction de jugement préférée :
    Sentiment extraverti 
  • Critère prioritaire de décision :
    Comment vont se sentir les autres si je prends cette décision ?

INFP

  • Fonction de jugement préférée :
    Sentiment introverti 
  • Critère prioritaire de décision :
    Comment vais-je me sentir si je prends cette décision ?

INTJ

  • Fonction de jugement préférée :
    Pensée extravertie 
  • Critère prioritaire de décision :
    Est-ce que ma décision tient compte du fonctionnement pratique du monde extérieur ?

INTP

  • Fonction de jugement préférée :
    Pensée introvertie 
  • Critère prioritaire de décision :
    Est-ce que ma décision est bien conforme à ma vérité personnelle ?

Une fonction de décision extravertie agit avec un regard objectif sur le monde.

Une fonction de décision introvertie agit en accord avec votre monde interne, c’est-à-dire avec un regard subjectif.

pourquoi vous ne trouvez pas de solution à vos problèmes

Pour prendre des décisions éclairées (qui vous feront sortir des impasses), vous avez besoin des 2 types de regards : objectif et subjectif.

Ils sont complémentaires.

Utiliser un seul type de regard, c’est comme utiliser 1 seul oeil au lieu des 2 : votre champ de vision est réduit.

Le problème, comme je l’ai dit plus haut, c’est qu’en première intention, nous allons foncer tête baissée pour utiliser nos préférences, sans nous poser de question.

Sans nous demander s’il existe d’autres façons tout aussi valables de prendre des décisions.

Mode automatique.

Et parfois, boum : impasse.

OK, ALORS QU'EST-CE QU'ON FAIT POUR CHANGER ÇA ?

(Voilà l’astuce) 

Oui maintenant que vous avez cette information, comment sortir de ces impasses quand vous êtes coincé-e et que vous ne voyez « aucune solution » à votre situation ?

La réponse est simple : équilibrez prise de décision objective et prise de décision subjective.

Exemples :

  • INFJ :  Plutôt que de systématiquement vous inquiéter à propos des autres, posez-vous aussi ces questions :

– « Comment je me sens MOI, avec cette décision ? » ou

– « Cette décision correspond-elle à ma vérité personnelle ? » 

  • INFP : Plutôt que de systématiquement scanner votre ressenti personnel, posez-vous aussi ces questions : 

– « Ma décision sera-t-elle en phase avec les besoins émotionnels des autres ? » ou

– « Ma décision est-elle vraiment en phase avec les réalités du monde extérieur ? » 

  • INTJ : Plutôt que de systématiquement étudier si votre décision fonctionnera bien dans le monde extérieur, posez-vous aussi ces questions :

– « Cette décision est-elle bien en accord avec mes valeurs ou ma vérité personnelles ? » 

– ou « Comment je me sens MOI, avec cette décision ? » 

  • INTP : Plutôt que de systématiquement chercher la cohérence entre votre décision et votre logique personnelle, posez-vous aussi ces questions : 

– « Ma décision est-elle également cohérente avec ce qui fonctionne réellement dans le monde extérieur ? »

– ou « Comment pourrais-je montrer davantage d’empathie avec ma décision? »

allez-y, essayez maintenant !

Pensez à un domaine de votre vie qui coince depuis un moment.
Posez-vous les questions suggérées pour votre type de personnalité.

Vous voyez les nouveaux angles d’approche ?

Parfois, ça ne vient pas tout de suite.
Vous devez laisser un peu de temps à votre cerveau pour sortir de son conditionnement automatique.

Bien sûr, l’idée n’est pas de nier vos fonctions préférées et de les remplacer par vos fonctions plus faibles. 

L’idée est d’équilibrer, et d’ouvrir de nouvelles perspectives quand vous êtes bloqué-e dans votre vie.
(Si tout va comme vous voulez, vous n’avez pas besoin d’utiliser cette astuce).

si vous saviez tout ce que les fonctions cognitives peuvent faire pour vous...

Quand vous comprenez le principe des complémentarités et des déséquilibres dans vos fonctions cognitives, vous pouvez dépasser des tonnes de blocages dans votre vie ! 

C’est tellement évident que je me demande encore pourquoi la majorité des personnes n’utilisent pas ces méthodes pour rendre leur vie plus facile et plus heureuse. Quel gâchis ! 

Je sais qu’il n’est pas évident de s’y retrouver au début. Il faut collecter des infos à gauche, à droite, comprendre, faire le tri, combiner, structurer, construire une méthode. Oui, du boulot et du temps tout ça!

Pour vous faciliter la vie et vous aider à toujours mieux comprendre le fonctionnement humain, je vous propose des articles sur ce blog, ainsi que des vidéos sur la chaîne YouTube.

Si mon travail vous est utile, vous pouvez vous m’aider vous aussi. Par un commentaire sous les articles ou sous les vidéos, par des partages, et par un abonnement à la chaîne YouTube.

Merci 🙂

p.s. Avez-vous vu Les emails de PsychoPersonnalité ? (pour accéder aux avantages réservés)

3 réflexions sur “INFJ INFP INTJ INTP: l’astuce pour vos décisions”

  1. Ping : FAQ MBTI : Croyance, Typer les gens, Valoriser ses talents, etc.

  2. Bonjour Fabienne,
    je découvre ton site (en faisant des recherches sur le RIASEC) et j’aime beaucoup ta façon de transmettre tes connaissances (qui m’apparait pour l’instant rigoureuse et accessible à la fois (et généreuse)).
    J’ai une question concernant le paragraphe de ton article au sujet des INTP, où tu écris ceci : ” Comment pourrais-je montrer davantage d’empathie avec ma décision? ”
    Tu parles d’auto-empathie ? qu’entends-tu par empathie avec une décision ?
    D’avance merci !

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Bonsoir Karine, merci pour ton commentaire !
      Pour répondre à ta question, j’entends ici : travailler sur l’équilibre de l’axe Pensée introvertie / Sentiment extraverti, qui sont respectivement la fonction dominante et la fonction inférieure du type INTP. (Si les fonctions cognitives du MBTI ne te parlent pas, tu peux consulter une introduction ici)
      Une des spécialités du sentiment extraverti est de se demander : que veulent les gens ? (ou que veut la personne en face de moi ?) comment pourrais-je répondre à ses besoins émotionnels ? En cela, elle s’oppose à la pensée introvertie (à l’autre extrémité de l’axe), qui cherche d’abord à satisfaire sa logique personnelle, sans forcément tenir compte de l’impact sur les autres. Les deux fonctions ont leur utilité. Le défi est toujours de trouver un équilibre satisfaisant, de pouvoir adapter leur utilisation selon les circonstances. Du coup, l’INTP pourra parfois se sortir de situations problématiques en faisant appel à sa fonction inférieure, en essayant par exemple de se mettre à la place de l’autre personne pour essayer de comprendre ses besoins 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les emails de PsychoPersonnalité

  • Mes réponses aux questions des abonné.e.s
  • Des sondages
  • Des offres privées
  • Des invitations à témoigner 
  • Les actualités des publications 

Votre email reste confidentiel (loi GDPR)
Désinscription en 1 clic à tout moment

What's the password?

Login to your account