Avez-vous une préférence pour l'intuition introvertie ou pour l'intuition extravertie ?

Avez-vous une préférence pour l’intuition introvertie ou pour l’intuition extravertie ?

“Pourquoi cette question ?” me direz-vous. 

Parce que c’est l’un des angles possibles pour trancher si vous hésitez entre 2 types de personnalité :

  • INFJ ou INFP ?
  • INTJ ou INTP ?
  • ENFJ ou ENFP ?
  • ENTJ ou ENTP ?

À la fin de cet article, vous serez capable de différencier intuition introvertie et intuition extravertie. Cela vous aidera peut-être à identifier correctement votre type de personnalité, si ce n’est pas le cas actuellement. 

Cet article vous concerne si vous êtes l’un des 8 types MBTI intuitifs, c’est-à-dire avec un N pour iNtuition dans vos 4 lettres. Pour simplifier les exemples dans cet article, je citerai uniquement les types introvertis (types avec un I).
Au besoin, il vous suffit de remplacer le I par un E.

Si vous ne comprenez absolument pas ce que je raconte, commencez par visionner cette vidéo d’introduction au MBTI.

Il existe plusieurs façons de trancher entre 2 types.
Aujourd’hui, focus sur la différence entre l’intuition introvertie et l’intuition extravertie.

Si ces termes sont nouveaux pour vous, l’intuition introvertie et l’intuition extravertie sont les noms de 2 fonctions cognitives parmi les 8 qui ont été définies par le psychiatre Carl Jung. Ces 8 fonctions cognitives ont servi à répertorier 16 types de personnalité : les types MBTI. 

PILULE ROUGE OU PILULE BLEUE ?

Avec un type MBTI, vous voyez 4 lettres. Par exemple INFP, INFJ, etc.

On pourrait comparer cela au visage d’une personne, à l’enveloppe extérieure avec tout ce que vous pouvez voir à l’oeil nu : sa peau, sa bouche, ses yeux, etc.

Quand vous étudiez les 8 fonctions cognitives, leurs rôles, leur orientation, leur hiérarchie et leurs interactions, c’est comme si vous étiez subitement équipé-e de lunettes à rayon X qui vous permettent de regarder à l’intérieur de la personne et d’observer son fonctionnement cérébral (et le vôtre aussi au passage…). 

Et là.. waouw ! Quelle différence !
Vous vous souvenez du film Matrix ?

4 lettres MBTI - 8 fonctions cognitives

SOUPE À LA TOMATE

Si je vous demande de préparer une soupe à la tomate, vous êtes plutôt :

  • Tomate (éventuellement 1 oignon et 2 pommes de terre)
  • Ou tomate + oignon + pomme de terre + céleri + carotte + boulettes de viande + oh tiens du tabasco + et si on ajoutait un poivron aussi pour voir ?

En ce qui me concerne, une soupe à la tomate, c’est une soupe à la tomate. Point.
Avec d’autres ingrédients, c’est une mixture multi-légumes ou je ne sais pas quoi, mais ce n’est plus une soupe à la tomate.

Je suis INFJ. Mon mode de fonctionnement s’appuie beaucoup plus sur l’intuition introvertie que sur l’intuition extravertie.
Cela signifie que mon attention est exclusivement (ou presque) focalisée sur UNE chose à la fois (la tomate). Et ce sera la même chose pour un INTJ.

INFJ et INTJ ont des fonctionnements proches, mais des différences aussi:

Si votre mode de fonctionnement carbure à l’intuition extravertie (INFP – INTP), votre attention est attirée par une multitude de choses à la fois (la tomate, le céleri, la carotte, le poivron, le tabasco, les boulettes attendez c’est pas fini si on ajoutait encore du basilic de l’ail et oh des pâtes aussi et puis peu de courgette ça pourrait être intéressant non ?).

Si vous êtes plutôt intuition extravertie, vous pourrez me dire :

“Mais Fabienne, tu te prives de tout un potentiel de saveurs, tu limites les possibilités et tu passes à côté d’une expérience incroyable !”

Et vous aurez raison. 

Mais de votre côté, vous ne saurez jamais à quel point la subtilité de la tomate vous échappe, bon sang ! Vous ne connaîtrez jamais l’expérience de plonger au plus profond du coeur de la tomate pour en extraire le nectar et en goûter toute la substance !

Bon je sais, cet exemple est complètement décalé. Mais il est quand même utile pour transposer des concepts (intuition introvertie et intuition extravertie) dans un contexte concret… avant de revenir tout de suite à Abstraction-Land. Et si vous êtes N, les concepts, vous adorez ça 😀

2 TYPES DE PENSÉE

JP Guilford est un psychologue américain connu pour ses travaux sur l’intelligence humaine. 

Ce monsieur Guilford a décrit 2 types de pensée :

  • La pensée convergente
  • La pensée divergente

Voici les principales différences entre les 2 types de pensée. 
Essayez de trouver lequel des 2 vous ressemble le plus : 

PENSÉE CONVERGENTE

  • Pensée analytique
  • Processus de réflexion unidirectionnel
  • Creuser
  • Développer une expertise
  • Filtrer
  • Décider

PENSÉE DIVERGENTE

  • Pensée créative
  • Processus de réflexion multidirectionnel
  • Élargir
  • Innover
  • Explorer
  • Générer des options

Quand on observe cela à la loupe, qu’est-ce qu’on voit ?
Eh bien on voit :

  • que la pensée convergente fait penser très fort à l’intuition introvertie
  • et que la pensée divergente ressemble furieusement à l’intuition extravertie

Et quand on sait que les travaux de JP Guilford s’appuient sur ceux de Jung, ces ressemblances surprennent moins.

Comme la pensée convergente, l’intuition introvertie est un mode de pensée linéaire, avec une structure, un début et une fin

Elle se débarrasse des informations jugées superflues pour se concentrer sur l’essentiel et approfondir. L’intuition introvertie cherche à atteindre un but précis.

Pensée convergente - intuition introvertie

Et comme la pensée divergente, l’intuition extravertie est un mode de pensée exploratoire, sans structure définie.

Elle ouvre le champ des possibles, chaque idée en appelant une autre (phénomène parfois nommé “pensée arborescente”). L’intuition extravertie cherche à multiplier les options.

Dario Nardi, neuroscientifique qui observe les corrélations entre activité cérébrale et fonctions cognitives de Carl Jung, compare l’intuition extravertie à un arbre de Noël, avec des lumières qui clignotent dans tous les sens 🙂

DE QUOI AVEZ-VOUS BESOIN EN PRIORITÉ ?

Regardons maintenant l’intuition introvertie et l’intuition extravertie à la lumière d’un autre modèle : la Roue des Priorités

La Roue des Priorités™ est un modèle qui identifie l’origine biologique ainsi que le type de besoin derrière chaque fonction cognitive. 
Ce modèle est présenté en détail dans l’article “Découvrez les talents de votre personnalité

Ce qui est intéressant ici, c’est de constater que l’intuition introvertie, associée au talent “Vision“, et l’intuition extravertie, associée au talent “Innovation“, répondent à des besoins différents:

– L’intuition introvertie répond à un besoin de sécurité
– L’intuition extravertie répond à un besoin de stimulation

Intuition introvertie et intuition extravertie sur la Roue des Priorités™

Autre remarque utile : ces 2 besoins ont des intérêts opposés.

Et c’est cohérent, souvenez-vous :

  • L’intuition introvertie élague le surplus de données.
    Trop d’informations empêchent l’intuition introvertie de suivre le fil de sa pensée structurée. Ces données trop nombreuses sont considérées comme des distractions qui rendent le but plus difficile à atteindre.
    C’est une sur-stimulation qui génère un stress néfaste pour le besoin de sécurité.

  • L’intuition extravertie cumule et cumule encore les données.
    Cette collecte est nécessaire pour stimuler l’activité de l’intuition extravertie. Une focalisation sur des données limitées serait une contrainte trop rigide pour exercer sa pensée créative.
    C’est une entrave à sa liberté qui génère un ennui profond en contradiction avec le besoin de stimulation.

    Si l’intuition introvertie et l’intuition extravertie discutaient ensemble, on pourrait imaginer ce type de dialogue : 🙂

Dialogue intuition introvertie - intuition extravertie

attention aux raccourcis !

Après ce que vous venez de lire, vous pourriez penser :

– l’intuition extravertie n’aime pas approfondir et donc ne le fait jamais
– l’intuition introvertie n’aime pas élargir et donc ne le fait jamais

Ne tombez pas dans le panneau. 

La réalité, c’est que oui, l’intuition extravertie aime aussi approfondir, mais ce n’est pas sa première préférence.
D’abord explorer. Ensuite creuser peut-être.

Et oui, l’intuition introvertie aime aussi élargir. Mais idem, ce n’est  pas sa première préférence.
D’abord creuser le truc. Ensuite élargir peut-être.

Je sais qu’il n’est pas évident de s’y retrouver au début. Il faut collecter des infos à gauche, à droite, comprendre, faire le tri, combiner, structurer, construire une méthode. Oui, du boulot et du temps tout ça!

Pour vous faciliter la vie et vous aider à toujours mieux comprendre le fonctionnement humain, je vous propose des articles sur ce blog, ainsi que des vidéos sur la chaîne YouTube.

Si mon travail vous est utile, vous pouvez vous m’aider vous aussi. Par un commentaire sous les articles ou sous les vidéos, par des partages, et par un abonnement à la chaîne YouTube.

Merci 🙂

TRANCHER ENTRE 2 TYPES DE PERSONNALITÉ

Voici maintenant un petit résumé pour chaque mode de fonctionnement :

– Vous vous reconnaissez plus dans le besoin d’explorer et de découvrir toujours plus de nouveautés (idées, concepts, connaissances,…)?

– Vous avez parfois des difficultés à vous focaliser sur un seul projet et à le finaliser ? (parce qu’il y a tellement d’autres choses stimulantes !)

Dans ce cas, vous avez une préférence pour l’intuition extravertie.
Et donc, vous appartenez à l’un de ces types : INFP, INTP, ENFP, ENTP

– Vous vous reconnaissez plutôt dans le besoin d’analyser et de creuser aussi loin que possible un seul sujet à la fois ?

– Vous vous retrouvez parfois dans une impasse parce qu’à force de garder le nez sur une seule chose, vous ne voyez plus l’éventail de possibilités qui s’agite pourtant devant vous ?

Dans ce cas, vous avez une préférence pour l’intuition introvertie.
Et donc, vous appartenez à l’un de ces types : INFJ, INTJ, ENFJ, ENTJ 

Alors, où vous situez-vous ?
Cet éclairage dirigé sur les deux types d’intuition vous aide-t-il à mieux comprendre votre personnalité ?
Je vous lis avec plaisir juste ci-dessous
🙂

p.s. : si comme moi vous souhaitez créer votre activité professionnelle pour retrouver votre liberté, mais que pour l’instant ça vous fait un peu peur, j’ai encore ce cadeau pour vous :
le Parcours Entrepreneur (gratuit), 7 emails pour mieux comprendre votre profil d’entrepreneur (vos points forts / vos points faibles)

13 réflexions sur “Intuition introvertie ou intuition extravertie ?”

  1. Bonjour Fabienne et merci beaucoup pour tout le contenu pertinent, riche, synthétique, drôle que tu nous partages ! Tout ce que j’aime ! En plus c’est structuré, joli (visuellement et dans le choix de tes mots), précis etc.
    Bref merci, tu mérites d’être reconnue dans ce domaine que tu maitrises ! D’ailleurs je partage autour de moi !

    Ma question : Je suis INFP-T d’après le test MBTI gratuit. Je sens que ma pensée est véritablement complexe et difficile à figer et à verbaliser. Tes explications sont claires mais me perturbent…

    J’ai vu que mon score est INFP (60%) – INFJ (40%) et je me ressens assez bien dans les deux profils enfaite.
    J’explique : souvent j’amasse plein d’informations sur un sujet précis (j’en deviens boulimique d’infos et ça me stimule énormement), c’est Ne ou Ni ??
    Car j’absorbe beaucoup d’infos en creusant vraiment 1 seul sujet très précis en faisant des liens avec d’autres choses.

    Je ne survole que très rarement les sujets, je dois toujours creuser. Par contre je me retrouve souvent éparpillée, plein d’onglets ouverts du coup vu que je creuse et c’est là que j’ai du mal à y voir clair, jusqu’à ce que “Eureka” en pleine nuit, je rassemble tout et tout devient clair sans que je sache comment c’est arrivé.

    Je suis très creative et ça me stimule donc j’imagine que c’est Ne tout ça mais dans le test des talents, je me retrouve plus dans VISION (donc Ni) et je structure tout, j’analyse, je décortique toujours et de façon fulgurante.
    Pour ex : je suis photographe mais mes photos sont très rectilignes, alignées, structurés, rangés mais en même temps éclatées, pleines de couleurs etc

    Bon courage pour me répondre…

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Bonjour Claire, merci à toi pour ton retour sur mon travail et pour tes partages, ça fait plaisir 🙂
      C’est toujours un peu délicat de donner des réponses tranchées sans connaître la personne ou sans avoir pu échanger avec elle. Néanmoins, je vais te donner quelques pistes à explorer.
      Pour répondre à question “c’est Ne ou Ni?” : les deux !
      Ne et Ni peuvent l’un comme l’autre amasser plein d’informations sur un sujet en particulier. Une question intéressante serait par exemple : que fais-tu de toutes ces informations récoltées ?
      Ni a tendance à vouloir une fin, donc à un moment, la récolte s’arrête et la création / production commence. Et le fait de parvenir à clôturer cette création / production apporte beaucoup de satisfaction à Ni.
      Si Ni aime terminer, Ne adore commencer. Avec Ni, le processus de création / production va se dérouler en ligne droite du début à la fin, sans dévier. Avec Ne, le processus va commencer, puis une nouvelle idée / information va retenir son attention, avec un grand risque de le faire dévier. Le processus de création / production sera donc plus long à clôturer. Parfois, il n’est même pas clôturé du tout parce que Ne a trouvé quelque chose de plus intéressant ailleurs.
      Autre voie à explorer : ta fonction inférieure. Ni dominant implique Se inférieure, et donc des difficultés avec la perception de ton environnement et/ou un rapport au corps compliqué (tout pour le mental). Pour le type INFP, la fonction inférieure est Te. Dans ce cas on retrouve plutôt des difficultés liées à un manque d’efficacité (difficulté à clôturer des projets justement, procrastination) et/ou des difficultés à avoir un regard objectif sur le monde (prendre tout très à coeur avec Fi dominant).
      J’espère que cela pourra nourrir ta réflexion 🙂

      1. Merci Fabienne ! C’est tellement passionnant.

        Je pense être INFP, ma mère et mon frère le sont aussi… Mais je me reconnais profondément dans les deux profils INFP et INFJ c’est assez particulier.

        Je me reconnais beaucoup dans le Ni et le Se inférieur et en même temps dans le Ne et Fi dominant…

        J’ai écouté des videos qui comparait ces deux profils, pourtant différents, mais je me ressens étrangement dans les deux, je m’entends d’ailleurs très bien avec ces deux profils

        Je suis assez éparpillée, j’ai une pensée clairement divergente, qui part dans tous les sens, a besoin de nouveauté, je peux passer souvent d’un projet à un autre, avec des difficultés à finir certains projets, mais pour d’autres je peux être très focus et arriver à aller jusqu’au bout et ne penser qu’à ça et rassembler les infos sur un sujet précis (mon côté Asperger ? Je ne sais pas…)
        Car j’ai besoin de tout classer, tout assembler, tout clarifier
        Ma pensée est très très philosophique, abstraite, je décortique tout, j’analyse finement, je classe, je pars vraiment loin et je doute sans cesse… Et ma sensibilité est extrême.. Bref je ne vais pas m’étaler trop ici, je n’attends pas de nouvelles réponses de ta part, je t’ai pris assez de temps hihi !

        Mais merci ! Un jour je passerai peut-être l’étape du coaching entrepreneur avec toi, tu en saura peut-être plus sur mon profil un peu complexe je dois dire 😉

        A bientôt 🙂

        1. Fabienne - PsychoPersonnalité

          Oui la personnalité, c’est complexe et c’est ce qui est fascinant finalement. Il y a tellement de coins à explorer et toujours de nouvelles découvertes pour nous surprendre ou nous remettre en question 🙂
          Au plaisir !

  2. Bonjour Fabienne,
    Je ne vous cache pas que lire votre article m’a énormément perturbé. Je m’explique :
    J’ai passé plusieurs fois le test MBTI et j’ai eu pour résultat “INFJ” , j’ai regardé en parallèle énormément de vidéos concernant ce type de personnalité pour être de ne pas m’être trompée et je me suis reconnue à chaque description . Le problème c’est qu’en lisant votre article j’ai découvert que l’intuition de l’INFJ est introvertie ce que je savais mais pas dans les détails comme vous venez de l’expliquer, hors je me suis beaucoup plus reconnue dans l’intuition extravertie. Avez-vous une explication à cela? Peut-on avoir deux intuition en même temps ?
    Eclairez moi s’il vous plaît .

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Bonjour Oum Sakina,

      Merci pour votre commentaire. Je comprends votre questionnement. Il y a de quoi se perdre tellement le sujet est riche 🙂

      Voici quelques réflexions qui, j’espère, pourront vous éclairer :

      – Les tests pour trouver un profil MBTI sont construits sur les dichotomies (I ou E, N ou S, F ou T, J ou P). Ce principe est à l’origine d’une marge d’erreur élevée dans les résultats. Une erreur (vraiment très fréquente d’après ce que je constate dans mes expériences) est d’obtenir le type INFJ alors qu’on est INFP. La formulation des questions, leur orientation ainsi que l’interprétation subjective de ces questions par le participant ainsi que le biais de désirabilité sociale sont des sources supplémentaires d’erreurs possibles.

      – Le moyen le plus fiable d’obtenir le type de personnalité qui nous correspond vraiment est de comprendre les fonctions cognitives qui fondent le modèle, leur rôle, leur hiérarchie, leurs interactions, leurs revers, etc. Pour plus de cohérence encore, ma démarche personnelle est d’y associer le fonctionnement biologique de la personnalité ainsi que les besoins prioritaires des personnalités (Voir Roue des Priorités ™) dans l’article « Découvrez les talents de votre personnalité »

      – L’intuition extravertie cherche à accumuler des informations, tandis que l’intuition introvertie va plutôt se débarrasser des informations qui sont jugées superflues. Oui, nous utilisons tous les 8 fonctions cognitives, mais avec des préférences marquées. En mode automatique, vous utilisez vos préférences et parfois, vous utilisez vos fonctions plus faibles, pour vous adapter à un contexte par exemple. Et donc oui, vous utilisez l’intuition extravertie ET l’intuition introvertie. Cependant, les 2 intuitions ne peuvent pas cohabiter « à égalité », car leurs priorités sont relativement antagonistes. L’une des 2 est forcément dominante. Je sais que ce n’est pas vraiment facile à identifier, principalement parce que nos automatismes ne sont pas toujours évidents à détecter.

      Le meilleur conseil que je puisse vous donner si vous voulez comprendre en profondeur les rouages de votre personnalité, c’est d’étudier ces fonctions cognitives. Vous pouvez entre autres vous attarder sur votre fonction inférieure (la plus faible des 4 dans vos préférences). Cela donne généralement des indications très intéressantes.

      Autre possibilité : échanger avec une personne qui connaît très bien le sujet, avec un regard analytique détaché, et qui saura vous poser les bonnes questions
      (forums, discord, groupes ou autres)

      Bon voyage à la découverte de vous-même 🙂

      1. Bonsoir Fabienne,

        Merci beaucoup pour vos conseils, j’approfondirai mes recherches sur les fonctions cognitives

    2. Bonjour,
      Le meilleur moyen de savoir si on est INFJ est le door slam non? C’est la seule fonction que l’infj a dans les 16 types non?

      1. Fabienne - PsychoPersonnalité

        Il est vrai que le door slam semble être une pratique courante chez le type INFJ… même si on peut l’observer chez d’autres types également.
        Le door slam est un comportement, et non pas une fonction. Et associer un type de personnalité à un seul comportement, ce serait vraiment risqué et réducteur.
        Les 8 fonctions cognitives définies par Carl Jung apportent des données plus fiables sur la personnalité, car elles correspondent aux préférences cérébrales de la personne. Certes, c’est d’une grande aide pour prédire les comportements typiques, mais si tu creuses encore plus, pour comprendre les besoins et motivations qui animent la personne, là ça devient vraiment très intéressant.

  3. Salut Fabienne,
    Article très intéressant , on y vois clairement la différence entre les deux fonctions.
    On se qui me concerne je crois que j’utilise les deux , avec un peu plus de facilité pour la fonction Ni .
    J’ai déjà fais un test de fonctions cognitives sur le site “sakinorva.net” :
    les deux premières fonctions les plus utilisées par moi d’après le site sont Ni puis Ne.
    Il m’arrive parfois de me perdre dans différentes idées et différents domines , rassembler beaucoup d’informations ,puis finir par avoir des notions de base sur plusieurs domaines sans connaitre les détails : je crois que c’est la fonction Ne qui est activée la (d’après ce que j’ai compris ) , en même temps quand je me consacre a un l’étude d’un seul sujet bien défini, j’y vais jusqu’au bout et je me sens plus confiant et motivé …
    Concernant la fonction Ni je pense qu’elle est aussi liée aux convictions profondes de la personne : par ex il m’arrive parfois de lire et de comprendre les choses différemment que l’auteur les a écrit , peut être parce que je vois ce que je veux voir . Je ne suis pas sur si c’est lié a la fonction Ni , mais je voulais partager cette réflexion et voir d’autres avis concernant cette mystérieuse fonction.
    Cet article est très clair , simplifié et structuré !
    Félicitations pour les 5000 abonnés ! je te souhaite encore plus de réussites !

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Salut Aziz,
      Merci d’avoir pris le temps de rédiger ton retour sur l’article et de partager ton témoignage 🙂

      Si je comprends bien, tu collectes d’abord beaucoup d’informations, ensuite tu choisis de creuser un sujet précis ?

      Ma réflexion concernant ton interrogation au sujet du lien entre fonctions et convictions profondes :
      Les 2 fonctions les plus liées aux convictions profondes sont le sentiment introverti (Fi) et la pensée introvertie (Ti), 2 fonctions de jugement qui évaluent si l’information est en concordance avec l’identité de la personne.
      Le job de l’intuition introvertie est d’observer, analyser, creuser, etc. sans se préoccuper des convictions.

      Enfin, merci aussi pour tes félicitations et encouragements, ça fait plaisir 🙂

      1. pour “la collecte d’information puis le choix d’un sujet précis”… quand j’y pense oui , en gros c’est ça.
        Merci pour les éclaircissements concernant les fonctions cognitives ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les emails de PsychoPersonnalité

  • Mes réponses aux questions des abonné.e.s
  • Des sondages
  • Des offres privées
  • Des invitations à témoigner 
  • Les actualités des publications 

Votre email reste confidentiel (loi GDPR)
Désinscription en 1 clic à tout moment

What's the password?

Login to your account