LE TEST DES SYMBOLES

ÊTES-VOUS PRÊT.E À EXPLORER
LES PROFONDEURS DE VOTRE PERSONNALITÉ ?

Avez-parfois l’impression qu’il reste des parties de vous que vous n’avez pas encore décryptées ? 

Pourtant, vous vous intéressez à tout ce qui peut vous aider à comprendre votre personnalité : les modèles, les typologies, les tests, bref, tout ce qui peut vous faire avancer vers une meilleure connaissance de soi.

Mais malgré tout ce que vous explorez, vous avez toujours la sensation qu’il manque quelque chose pour vous cerner pleinement. Qu’il reste des facettes de vous que vous ne parvenez pas à identifier clairement, alors que vous ressentez leur existence.

Frustrant, non ?
Oui, ça l’est, et c’est normal.
Voici pourquoi, et voici comment dépasser cela.

COMMENT REGARDEZ-VOUS VOTRE PERSONNALITÉ ?

Imaginez la mer là, juste devant vous.

Que voyez-vous ?

De l’eau étincelante où le soleil se morcèle en mille paillettes pétillantes ?
(oui je suis d’humeur poétique)
Des vaguelettes paresseuses qui ondulent jusqu’à vos pieds ?
Un bateau silencieux qui passe au loin ?

À présent, mettez la tête sous l’eau, allez-y.

Que voyez-vous maintenant ?

Du sable ?
Quelques galets ?
Un petit crabe ?

On continue ?

Attention, ça ne rigole plus : il s’agit d’enfiler votre tenue de plongée à présent. Avec palmes, bonbonnes et tout et tout. C’est fait ?
Eh bien, plongez maintenant.
Dans les fonds sous-marins. 

Ici, on ne va pas faire une check list de ce que vous voyez, parce que ce serait beaucoup trop long. Sans fin, à vrai dire. Illimité.

ON RECOMMENCE AVEC VOTRE PERSONNALITÉ ?

Jetez-y un premier regard. Que voyez-vous d’abord ?
Une description de votre type MBTI.

Mettez la tête sous l’eau. Que voyez-vous ensuite ?
Une description de vos fonctions cognitives.

Photo : Unsplash

Enfin, plongez dans les profondeurs. Que se passe-t-il ?
Vous arrivez dans une nouvelle zone, vaste et largement inexplorée de votre personnalité : votre inconscient. Si vous êtes à la recherche de toutes les facettes de vous qui sont encore cachées, c’est là que vous devez partir à l’aventure.

Mais il y a un problème : plonger corps et âme dans les profondeurs, c’est pas pour tout le monde.

Pourquoi ? C’est ce qu’on va voir tout de suite.

CASSEZ LES BRIQUES DE L'EGO

Lorsque vous regardez votre personnalité en surface (description de votre type MBTI), ou lorsque vous examinez ce qui se passe juste sous la surface (fonctions cognitives), vous sollicitez vos facultés intellectuelles.

Les descriptions et les explications que vous lisez sont formulées avec des mots. L’information est structurée, et présentée avec une logique intelligible. Pour comprendre ce langage, vous faites appel à votre mental.

Plonger dans les profondeurs de votre personnalité demande des compétences très différentes. Parce que votre inconscient est comme les fonds marins : il n’y a pas de limites claires, pas de progression logique à suivre, pas de cadre défini, aucun principe théorique à brandir pour vous rassurer, non.

À la place : un vaste champ des possibles, où rien n’est vrai ni faux, où les questions remplacent les affirmations, où l’ouverture et la curiosité évincent l’ego et ses murailles de certitudes. Dans ce monde qui fonctionne avec des lois qui défient ce que vous croyez connaître, votre mental peut s’accorder une pause.

Photo : Pixabay

Pour dialoguer avec votre inconscient, vous devrez vous brancher sur un autre canal de communication : le langage des symboles.

Le langage symbolique se moque bien de vos facultés intellectuelles, car il fonctionne avec des images. Vous voulez comprendre leur signification ? Alors connectez-vous à votre intuition, vos émotions, vos sensations et votre imagination.

Les symboles n’imposent jamais une vérité unique et duplicable, celle que nous espérons (en vain) trouver dans les théories. Non, les symboles proposent toujours un millefeuille de vérités probables, et vous invitent à y trouver votre vérité personnelle. Celle qui résonne avec la partie la plus authentique de vous, et que vous pouvez appeler comme vous le souhaitez : votre âme, votre cœur, votre essence, etc.

Ici, vous vous détachez des préoccupations égotiques de votre mental, et vous touchez à votre vrai vous, enfin. Vous accédez au pack complet, qui inclut : vos trésors, vos fantômes, vos blessures, vos étoiles, vos secrets, vos rêves, vos mystères, votre mission de vie, vos sous-personnalités, leurs complémentarités et leurs contradictions.

Bref, partir dans les profondeurs de votre inconscient, c’est un voyage transformateur. C’est la meilleure option pour intégrer toutes les faces cachées de votre personnalité. Pourquoi faire ça ? Eh bien pour vivre pleinement votre vie, en étant pleinement vous-même ! Oui, rien que ça 🙂

DU GENRE À SORTIR DU CADRE ? ...OU PAS ?

Maintenant, vous comprenez pourquoi l’univers des symboles ne convient pas à tout le monde. Certains individus sont très performants avec leur intellect et l’apprentissage théorique, mais beaucoup moins à l’aise dans leur connexion aux émotions, aux sensations, à l’intuition.

C’est normal, cela demande de lâcher prise sur votre savoir, et d’accepter de passer dans un monde où les paradoxes narguent votre logique. Cela suppose d’oser emprunter de nouveaux chemins étranges, plutôt que de vous agripper aux balises familières qui montrent la seule voie censée être valable. Terriblement incertain, n’est-ce pas ?

Parfois, vous n’êtes juste pas encore prêt.e pour ça, trop tôt. Pas grave. Les prises de conscience peuvent se produire quand on s’y attend le moins. Revenez plus tard.

Et puis parfois, vous n’accordez tout simplement aucune pertinence à ces méthodes de travail sur soi. Pas grave non plus : d’autres outils sont à votre disposition.

Chacun.e a ses affinités et son mode de fonctionnement qui lui est personnel. L’essentiel est de rester en accord avec vos préférences et votre rythme, tout en vous rappelant que les autres ont le droit de fonctionner différemment.

OÙ EN ÊTES-VOUS PERSONNELLEMENT ?

On fait un petit bilan ?

Que représente pour vous l’utilisation des symboles ? Êtes-vous prêt.e à y plonger pour explorer toutes les facettes enfouies de votre personnalité ?

Je vous propose un mini-test (5 questions) pour faire le point :

Envie de partager votre résultat ?
Rendez-vous dans les commentaires !

Dans la suite de l’article, découvrez plus de détails à propos des réponses au test…

Le test des symboles

Explorer les mondes enfouis de votre personnalité inconsciente demande une immersion dans l'univers riche et mystérieux des symboles.
Est-ce fait pour vous ? Faites le bilan, avec ce mini-test !

1 / 5

L’interprétation des rêves, les tirages de cartes oracle, l’utilisation du tarot, les énergies archétypales présentes dans l’astrologie (astres et signes), les alphabets symboliques tels que le Futhark (runes), les récits mythologiques, les pratiques telles que le Yi King,... votre opinion ?

2 / 5

La nuit dernière, vous avez fait ce rêve : vous étiez dans le jardin à l’arrière de votre maison, et vous creusiez le sol avec vos mains, quand soudain, une magnifique perle brillante et nacrée est apparue. Vous vous réveillez. Que faites-vous ?

3 / 5

Un.e ami.e propose de réaliser un tirage de cartes oracle pour vous :

4 / 5

Lequel de ces symboles préférez-vous ?

5 / 5

Quelle est votre sensibilité aux couleurs ?

COMMENT BIEN UTILISER LES SYMBOLES POUR MIEUX COMPRENDRE VOTRE PERSONNALITÉ EN PROFONDEUR :

5 ASTUCES FONDAMENTALES (ET COLOSSALES)

1. PROTÉGEZ-VOUS DE L'EFFET BARNUM

Rappel rapide : l’effet Barnum incite une personne à se reconnaître spécifiquement dans une description de sa personnalité, alors que le portrait est tellement évasif, qu’il pourrait s’appliquer à la majorité des gens.

Par exemple : « Vous avez de nombreuses qualités qui, malheureusement, ne sont pas suffisamment reconnues ».

« Effet Barnum ! « , c’est aussi l’argument de secours brandi à tirelarigot par certains individus lorsqu’un phénomène dépasse leur réflexion logique.

ALORS, QUE PENSER DU LÉGENDAIRE EFFET BARNUM ?

Comme d’habitude, je vous invite à vous forger votre propre opinion, tout en évitant le piège des certitudes figées. Quant à mon opinion personnelle, la voici : selon moi, l’effet Barnum est exagérément diabolisé.
Je le conçois comme une sorte de placebo de l’esprit.

Si je reprends mon exemple, « Vous avez de nombreuses qualités qui, malheureusement, ne sont pas suffisamment reconnues. » : effectivement, tout le monde peut s’y reconnaître. Et ? Où est le problème avec ça ?

Entendre ou lire « Vous avez de nombreuses qualités« , oui, c’est comme prendre une petite pilule qui fait du bien à l’âme. Ça peut redonner confiance, par exemple. Attention, il ne s’agit pas de mentir pour faire plaisir. Puisque tout le monde a des qualités, aucun risque de bobard ici.
Il ne vous reste plus qu’à savourer la sensation que quelqu’un reconnaît enfin vos qualités. Franchement, qui aurait envie de s’en priver ?

CONNARD + BENÊT = DANGER

Cependant, il existe des circonstances où il vaut mieux se méfier de l’effet Barnum. Je pense surtout aux situations où quelqu’un cherche à vous manipuler, avec des intentions douteuses en toile de fond.

Certes, ça existe.
Mais est-ce la norme ?

L’application toxique de l’effet Barnum requiert au moins deux camps :

  • Camp 1 : Un ou des individus mal intentionnés qui utilisent Barnum.

  • Camp 2 : Le ou les individus qui sont confrontés à Barnum, et qui l’acceptent sans une once d’esprit critique.

Autrement dit, pour que l’effet Barnum soit dangereux, il faut des gros connards d’un côté, et des benêts puissance mille de l’autre.

Et si on partait du principe que la plupart du temps, les gens ne sont pas malveillants ? Et que la plupart du temps, les gens sont capables de réfléchir un tant soit peu ?

Et aussi, qu’il existe peut-être des activités ô combien plus enrichissantes que la chasse à l’effet Barnum…

AU FINAL, PERSONNE N’A ENVIE DE MOURIR (GÉNÉRALEMENT)

Ce qui agace, dans l’effet Barnum, c’est son potentiel universel.
Le domaine de la symbolique, sujet qui nous intéresse ici, est particulièrement concerné par cette problématique.

Je vous renvoie à l’article Le test des 12 archétypes.

Souvenez-vous : un archétype est un schéma de fonctionnement récurrent chez les êtres humains, qui se transmet de génération en génération, en tout lieu et à toute époque, car il reflète nos instincts profonds.

Des instincts profonds, nous n’en avons pas 15.000. Parmi les manifestations les plus célèbres : besoin de sécurité, besoin de reconnaissance, besoin d’appartenance, etc. Qui plus est, ils convergent tous vers un même instinct, au final : l’instinct de survie.

Les symboles sont les représentations imagées des archétypes
(= images archétypales). Alors forcément, un même symbole va parler
à de nombreuses personnes.

DONC : EFFET BARNUM OU POTENTIEL UNIVERSEL ?

Voici comment faire la différence, si vous avez peur d’être un benêt puissance mille manipulé par un gros connard malveillant (humour).

Vous devez juste retenir ce principe très important :

Le sens que vous attribuez à un symbole n’est plus de l’effet Barnum à partir du moment où vous pouvez le connecter de façon précise et concrète à votre vécu, et s’il génère un ressenti prégnant.

Pour échapper à l’effet Barnum, vous devez donc avoir recours à une double lecture du symbole : 

  1. Capter son potentiel universel, par votre intuition, vos impressions, vos émotions, votre imagination, votre instinct, vos perceptions.
    Vous ressentez profondément que le contenu symbolique a quelque chose à vous transmettre.

  2. Le relier à votre vécu personnel, votre histoire, vos expériences, les événements que vous vivez réellement.
    Il s’agit du vécu qui se manifeste dans le monde matériel, de manière concrète. Vous pouvez vérifier son existence par l’utilisation de vos 5 sens.
    Vous constatez, preuve concrète à l’appui, que le contenu symbolique vous concerne et parle bien de vous et de votre vie.

2. PÉNÉTREZ LA PHILOSOPHIE DE L'INVISIBLE

Retour à la plage. Vous marchez sur le sable. Il fait chaud.

Vous pensez « J’ai envie de plonger dans l’eau pour me rafraîchir. » 

Sauf que là, juste devant vous, se dresse un panneau.

Image : Pixabay

Pas de bol : baignade interdite à cet endroit.

Déception.

Demain, vous chercherez une autre plage, où la baignade est autorisée.
Mais aujourd’hui, vous préférez retourner à votre chambre d’hôtel.

L’air marin vous fait dormir profondément. Vous vous laissez aspirer par un rêve…

Dans ce rêve, vous faites de la plongée sous-marine (oui, encore).
Grâce à votre combinaison, vous vous déplacez avec aisance.

Les richesses des fonds marins vous fascinent : vous voyez une pieuvre, un coffre avec un trésor, des coraux, des algues colorées qui ondulent doucement… Tout est tellement magnifique et séduisant, que vous ne savez pas vers quoi vous diriger !

QUEL SENS DONNER À VOTRE RÊVE ?

Peut-être est-il lié à la frustration de ne pas avoir pu vous baigner durant la journée ?

Oui, c’est possible. Mais peut-être pas.

Peut-être que :

  • Vous ressentez un besoin d’explorer les profondeurs de votre monde intérieur ?

  • Il y a des trésors enfouis au fond de vous, qui ne demandent qu’à être exposés au grand jour ?

  • Vous cherchez à mieux gérer vos émotions pour voir les bons côtés de la vie ?

  • Vous aimeriez que tout se déroule avec plus de fluidité dans votre vie ?

  • Vous avez la sensation d’être dans une sorte de « flou » actuellement et vous cherchez votre direction ?

Il y a tellement d’interprétations possibles !

MENTAL UNILATÉRAL

C’est marrant, non ? 

Quand la mer est représentée sur un panneau d’interdiction, vous comprenez immédiatement le sens du message : baignade interdite.

Mais quand la mer apparaît dans votre rêve, de nombreuses options s’offrent à vous pour en comprendre la signification.

Pourquoi ?

Parce que la mer sur le panneau est un signe, et la mer dans votre rêve est un symbole.

  • Un signe offre un seul sens possible : celui que vous voyez.
    Mer = mer.
    Le sens est le même pour tout le monde.
    Une seule vérité.
    On comprend vite. C’est rassurant.

  • Un symbole offre un millefeuille d’interprétations possibles : celles que vous ne voyez pas à première vue.
    Mer n’est pas forcément = à mer.
    Le sens est différent d’une personne à l’autre.
    Des vérités multiples parmi lesquelles, votre vérité personnelle.
    Il faut explorer, creuser et persévérer pour comprendre.
    Pour certaines personnes, c’est inaccessible. 

Un signe fait appel à votre raisonnement mental.

Un symbole vous demande de vous connecter à vos ressentis et intuitions. Nourri de cette façon, le symbole est vivant.

Chercher LA bonne signification d’un symbole dans un dictionnaire, par exemple, est une démarche intellectuelle. Déconnecté de vos ressentis et réduit à une seule signification, le symbole meurt.
C’est son chant du cygne.
Il devient un signe.

C’est ça, la philosophie de l’invisible : vous détacher d’une vision de premier niveau (l’image) pour aller explorer les sens cachés derrière l’image.

Parce que dans l’invisible se cachent effectivement les trésors de votre personnalité.

L’invisible vous laisse sceptique ?
Souvenez-vous de ce que je vous ai dit dans le point n°1 : l’étape suivante est de connecter ce que vous percevez dans l’invisible à un vécu concret.

3. SONDEZ LES TÉNÈBRES

Petite devinette :

Quel est le point commun entre ᚦ (Thurisaz), le noir et la lionne ?

Je n’ai pas besoin de vous expliquer que le noir est une couleur, ni que la lionne est un animal.

En revanche, quelques mots s’imposent pour vous présenter ᚦ (Thurisaz), qui jusqu’à présent, ne signifie peut-être rien pour vous.

Image : Pixabay

ᚦ est un caractère de l’alphabet runique (le Futhark), autrement dit : une rune. On ne connaît pas précisément l’origine historique de cet alphabet, les pistes sont nombreuses.

En revanche, les runes ont acquis une certaine aura « magique », peut-être justement de par cette origine un peu mystérieuse. Le terme lui-même, « rune », signifie « secret ».

La rune qui nous intéresse ici, ᚦ, ou Thurisaz veut dire « géant ».
Elle symbolise la force. Dans la mythologie nordique, elle est traditionnellement associée à Thor, le dieu du tonnerre qui a la capacité de vaincre les géants avec son marteau.

Maintenant que vous avez ces informations, je vous relance ma petite devinette :

Quel est le point commun entre ᚦ (Thurisaz), le noir et la lionne ?

Si vous séchez toujours, je ne vous laisse pas mariner plus longtemps.

Réponse :

Thurisaz, le noir et la lionne, sont trois symboles qui évoquent (entre autres) la force.

Première chose intéressante à remarquer : un même concept (la force), peut trouver une représentation imagée au travers de plusieurs symboles (ici : la rune, le noir, et la lionne).

Mais le point sur lequel je veux insister est le suivant :

Par nature (et comme tout ce qui existe), un symbole est toujours ambivalent : une face lumière / une face ombre.

Et donc, un même concept imagé par un symbole est toujours à double tranchant. Par exemple ici, parle-t-on de force protectrice ou de force destructrice ?

  • La rune Thurisaz est également associée à l’épine. Les épines sont-elles une stratégie de défense ou cherchent-elles à blesser ?

  • La lionne coopère avec ses congénères et tire parti de sa puissance pour abattre ses proies. Elle utilise cette même puissance pour protéger ses petits.

  • Les idées noires sont une force de destruction potentielle pour votre santé mentale. Mais lors d’une situation de crise, un moment de retraite à l’écart dans l’ombre vous aide à vous recentrer.
    Vous offre un moment d’introspection nécessaire à une destruction saine de ce qui est devenu toxique dans votre vie, avant reconstruction et retour à la lumière. 

Conclusion : un symbole n’est jamais bon ou mauvais en soi. Il est simplement la conjugaison d’énergies complémentaires. Vous avez besoin de ces complémentarités pour évoluer sur votre chemin de vie.

Donc oui, vous aurez besoin de sonder vos ténèbres pour en apprendre quelque chose d’important, et les symboles vous y aideront.

De toute façon, quoiqu’il arrive, souvenez-vous de ceci :

4. VOUS ÊTES L'HÉROÏNE / LE HÉROS DE VOTRE VIE

Votre destin est-il scellé ?

Il y a un malentendu coriace et récurrent dans le monde des pratiques symboliques, qui consiste à croire que les symboles vont nous révéler notre avenir, et que nous n’avons pas la main pour y changer quoi que ce soit.

Cette méprise provient d’une confusion fréquente entre traditions divinatoires et pratiques exploratoires. C’est compréhensible, car pour brouiller encore un peu plus les pistes, on peut retrouver l’utilisation d’outils similaires dans les deux cas.

L’exemple typique est celui des cartes (oracle ou tarot).

Vous pouvez les employer en mode divinatoire, pour faire des prévisions, évaluer des tendances qui vous aideront éventuellement à prendre vos décisions.

Mais vous pouvez également décider d’exploiter le potentiel exploratoire des cartes.  Dans ce contexte, vous faites appel aux symboles pour dialoguer avec votre inconscient. Vous utilisez des méthodes de perception qui sollicitent votre intuition, vos ressentis et votre imagination. Et qui pourront vous guider vers de nouvelles pistes de résolution, voire vers des réponses auxquelles vous ne pouviez accéder avec votre mental seul.

Photo : Pixabay

Que vous optiez pour l’approche divinatoire ou pour une démarche exploratoire n’est pas vraiment important. Ce qui compte, c’est votre attitude.

Je connais des personnes qui cherchent juste à savoir « ce qui va leur arriver », ou si elles vont « avoir de la chance ». Cela sous-entend qu’elles confient les rênes de leur vie au destin, qui va décider à leur place de leurs joies et de leurs malheurs. Elles estiment qu’elles n’ont aucun pouvoir pour intervenir. Tout ce qu’il leur reste à faire, c’est attendre, espérer, croiser les doigts, et se réjouir ou subir selon le sort qui leur tombe dessus. Cette attitude est le choix de la passivité, de la résignation et de la victimisation, qui malheureusement, qui condamnent ces personnes à une vie de défaitisme, et ne les aident pas à s’accomplir. Vous en connaissez peut-être dans votre entourage, ces proches qui préfèrent se plaindre de leur vie plutôt que de la changer. Personnellement, ça m’attriste…

En revanche, si les nouvelles informations récoltées vous inspirent pour avancer, prendre des décisions et concrétiser des actions afin de construire la vie qui vous ressemble, là, c’est de très bon augure.
Certes, à certains moments de notre existence, on a l’impression que le sort s’acharne.  Mais heureusement, nous sommes au commandes pour choisir comment nous réagissons aux tempêtes de la vie. Dans ces passages difficiles voire cauchemardesques, les symboles sont des alliés vraiment précieux, puisqu’ils ouvrent le champ des possibilités. Mais ce sont vos décisions et vos actions qui orientent votre parcours. Ce ne sont pas les symboles qui changent votre vie, c’est l’utilisation que vous en faites.

Ceci étant dit, il y a pourtant bien une dimension temporelle à considérer dans tout type de pratique symbolique.

Car chaque symbole :

  • Transporte avec lui des énergies du passé (le potentiel universel / archétypal qui se transmet de génération en génération).

  • Se ressent au présent.

  • Offre des opportunités de mieux préparer l’avenir.
    C’est entre vos mains, mais ce sera plus naturel pour certaines personnes que pour d’autres, comme nous allons le voir tout de suite dans le point n°5.

5. IDENTIFIEZ CE QUI INFLUENCE VOTRE LIEN AUX SYMBOLES

L’inconscient collectif associé à notre culture agit sur notre aisance à nous approprier les pratiques symboliques et à les intégrer à notre hygiène de vie. Quelques exemples, parmi tant d’autre possibles :

  • ASIE
    Dans la culture chinoise, l’usage des symboles est pleinement assumé au quotidien. À commencer par l’écriture, construite avec des idéogrammes aux sens multiples.

On peut aussi penser aux énergies yin et yang, qui symbolisent la complémentarité des flux féminin / masculin présents en chaque individu.

Ce principe yin / yang est lui-même au coeur du Yi Jing, tradition divinatoire ancestrale qui fonctionne avec 8 symboles appelés trigrammes. Combinés par paires, les trigrammes s’assemblent en 64 hexagrammes qui nous invitent à observer le monde et ses transformations, et par extension, à nous observer nous-mêmes et nos propres transformations. But : prendre de meilleures décisions, en harmonie avec les cycles de la vie.

Trigrammes Yi Jing

  • AFRIQUE
    Les symboles Adinkra originaires du Ghana, utilisés à titre décoratif, mais aussi pour transmettre des messages de sagesse à portée universelle.

« Toile d’araignée »
La créativité

« Crocodiles siamois »
L’unité dans la diversité

« Cornes de bélier »
La force

Source : MarilouLap, Wikimedia Commons

  • EUROPE
    J’ai déjà parlé des runes du Futhark, fortement reliées à la mythologie nordique. On peut aussi mentionner les feda de l’Ogham, alphabet symbolique à vocation poétique, divinatoire et mystique dans la tradition celte.

« Beith » (Bouleau),
La purification

Bien sûr, vous ne vous retrouvez peut-être dans aucune de ces cultures spécifiques, car la liste est très loin d’être exhaustive !

Néanmoins, si vous vous adonnez à une pratique symbolique qui n’est pas présentée ci-dessus, il est tout de même très probable que vous détectiez des similitudes.

Ce qui m’amène à vous proposer une…

NOUVELLE DEVINETTE :

Quel est le point commun entre les traditions symboliques illustrées ici ?

L’avez-vous remarqué ?

Réponse :

Les symboles parlent tous de nous, êtres humains, en tant que composantes d’un vaste écosystème qui inclut également les autres acteurs de notre univers (animaux, végétaux, astres, éléments,…), le tout mis en mouvement par des flux d’énergie, et régi par les lois des cycles de la vie (temps, saisons, mort, renaissance, etc.).

Ce sont les fondamentaux que vous retrouverez dans toutes les pratiques symboliques visant à une meilleure connaissance de soi et de l’univers dans lequel nous évoluons, quelle que soit votre origine culturelle.

Si vous devez retenir une seule idée de cet article, c’est bien celle-ci : les fondamentaux. Bougez pas, je vous les remets, tellement ils sont primordiaux :

Les symboles parlent tous de nous, êtres humains, en tant que composantes d'un vaste écosystème qui inclut également les autres acteurs de notre univers (animaux, végétaux, astres, éléments,...),
le tout mis en mouvement par des flux d'énergie, et régi par
les lois des cycles de la vie (temps, saisons, mort, renaissance, etc.).

PsychoPersonnalité

Les symboles nous posent donc la question suivante :  
À quel point réussissons-nous à trouver notre place et à nous adapter à notre environnement naturel ainsi qu’aux rythmes naturels des cycles de la vie ?

Par extension, on peut aussi se demander : le fait de ne pas avoir conscience des cycles et éléments naturels qui nous entourent peut-il influencer notre rapport aux symboles ?

Pour Tahca Ushte, chaman sioux, la réponse (inspirée du livre Le pouvoir du symbole, Mireille Rosselet-Capt) est sans équivoque :

Le symbole de « l’homme rouge », c’est le cercle : les rondeurs des corps humains et des animaux, les hommes et les femmes rassemblés autour du feu de camp, la Roue de Médecine, la physionomie circulaire de l’univers (astres, planètes, arc-en-ciel,…). Dans la culture amérindienne, le cercle sans fin ni commencement est l’expression des cycles, de l’harmonie et de la vie éternelle.

Quant à « l’homme blanc », son symbole est le cadre, rectangle ou carré : les maisons, les immeubles, les bureaux, les téléviseurs, les billets de banque, les ordinateurs, les prisons, les portes et les murs de séparation. Les arêtes et les angles de l’efficacité et de la rapidité. Rapidité dans le désir de résultats. Rapidité du temps qui fait un sprint… et qui s’arrête au bout de l’arête.

Deux visions certes très caricaturales et polarisées, mais qui invitent à la réflexion, non ? Car plus que l’origine culturelle, il semblerait que notre mode de vie et notre façon de considérer le temps et notre environnement influencent davantage les liens que nous entretenons avec les symboles.

À propos, votre vision de la vie est-elle en adéquation avec le symbole que vous avez choisi dans le test ?

La ligne droite :
Vous aimez le « droit au but », le rapide et l’efficace, le plus court chemin entre A et B, sans aucun détour.

Le carré :
Vous aimez quand les choses sont cadrées, avec des règles, des théories, une structure, un ordre, etc.

Le triangle :
Vous cherchez l’équilibre. Entre passé, présent, et futur. Entre corps, mental et esprit. Entre famille, travail et loisirs,  etc.

Le cercle :
Vous cherchez l’harmonie. Vous arrondissez volontiers les angles. Vous êtes sensible à l’esthétique des choses, et/ou aux cycles de la vie.

La spirale :
Vous voulez prendre le temps. De creuser, de voir au-delà de la surface, d’observer sous tous les angles, de trouver l’essence des choses et de la vie, de trouver votre place dans l’univers.

Mon meilleur ami Carl Jung affectionne particulièrement le cercle et la spirale. Le cercle en tant que symbole de la totalité et de l’unité. Monsieur Jung était par ailleurs un grand amateur de mandalas (= cercle en sanskrit), ces figures symboliques circulaires aux multiples détails, dont l’élaboration offre l’opportunité de se recentrer, de se rassembler soi-même et de se sentir en harmonie avec le cosmos.

Mandala - Source : Pixabay

Quant à la spirale, elle représente le parcours initiatique pour atteindre le centre, un peu comme dans un labyrinthe, là où nous trouvons l’objet de notre quête : notre Soi véritable. En langage jungien, cela s’appelle le parcours d’individuation.

On peut dire que la spirale est en quelque sorte l’opposé de la ligne droite : elle demande du temps, contrairement à la ligne droite, beaucoup plus directe. Dans le cadre d’un déplacement en voiture par exemple, le chemin le plus court est peut-être le plus intéressant.
Mais pour explorer toute la richesse de votre personnalité, prendre la voie rapide est une option à éviter.

Par exemple, une personne en mode ligne droite se contente d’un type MBTI obtenu dans un test en ligne pour comprendre sa personnalité.
Elle obtient certes un résultat rapide, mais très superficiel et partiel.
Et potentiellement à côté de la plaque.

En revanche, si vous explorez votre personnalité en mode spirale, vous aurez de bien meilleures probabilités de trouver les petites portes secrètes qui mènent à votre monde intérieur, et aux diverses facettes qui composent votre véritable personnalité.

L’approche en spirale permet d’examiner un sujet en profondeur (vous y compris), car vous multipliez les angles de vue. Souvenez-vous, j’ai décrit cette méthode dans l’épreuve n°2 de votre aventure à la recherche de votre intuition.

CE QUE LES SYMBOLES ONT À VOUS OFFRIR :

VOS 3 RÉCOMPENSES

1. VOUS ACCÉDEZ À DE NOUVEAUX NIVEAUX DE CONSCIENCE

Lorsque que vous décidez d’élargir votre champ de vision, au-delà du cadre mental de la réflexion, en utilisant des approches de perception telles que votre intuition, vos émotions ou vos sensations, vous élargissez aussi votre conscience. Votre conscience de vous-même, et votre conscience du monde qui vous entoure. Les acteurs visibles et les énergies invisibles.

2. VOUS ÊTES CAPABLE DE SURMONTER VOS TIRAILLEMENTS

Ces fameux tiraillements qui vous tourmentent, au moment de prendre une décision importante… Une partie de vous (disons la partie A) propose de prendre telle voie. Seulement voilà : une autre partie de vous (la partie B) en vous suggère une autre option. C’est chiant et compliqué, parce que A et B sont comme des adversaires que tout oppose.

Qui va gagner ? Quelle partie est la meilleure ? A ou B ?

Le sens étymologique du mot symbole, en grec ancien, est : mettre ensemble. Rassembler. Harmoniser. C’est là toute la force du symbole :
au lieu de vous dire « A est bon et B est mauvais. « , il vous dit « A et B font partie de toi et tu ferais mieux les intégrer tous les deux. » En d’autres termes, le symbole réconcilie les différentes facettes de votre personnalité, y compris celles que vous valorisez le moins.

Bye bye culpabilité. Bienvenue apaisement.

3. VOUS GÉREZ PLUS FACILEMENT VOS CRISES EXISTENTIELLES

Vos plus grands tiraillements, vous les vivez au moment des crises de vie :

  • Est-ce une bonne idée de déménager maintenant ?
  • Est-ce que j’ai raison de quitter mon boulot ?
  • Est-ce que je devrais arrêter cette relation ?

Des questions pas toujours simples à résoudre…

Vous avez beau y réfléchir longuement, même pendant vos nuits d’insomnie, votre mental surchauffe et le lendemain matin, vous avez
des cernes historiques mais vous ne savez toujours pas quelle décision prendre.

Suggestion : choisissez une pratique symbolique qui attise votre curiosité, et testez. Vous aurez peut-être la très agréable surprise de voir subitement une nouvelle voie se dégager. Une solution qui commence à se dessiner, un truc auquel vous n’aviez pas du tout pensé. Bon, parfois ça demande d’y consacrer du temps (go spirale), mais on parle de temps bien investi, pour votre vie.

Comment est-ce possible ?

Comme ça :

  1. Vous avez utilisé  d’autres approches de perception, et donc, élargi votre champ de vision (récompense n°1)

  2. Vous avez dépassé les blocages en vous débarrassant de votre culpabilité (récompense n°2)

À présent, vous pouvez bénéficier de votre récompense n°3 : gérer plus sereinement vos crises de vie, qui vous apparaissent maintenant comme des étapes nécessaires à votre accomplissement.

rationnel / irrationnel : duel éternel

Pour terminer, je tiens encore à m’exprimer sur ce point crucial.

Dans les sociétés où l’esprit cartésien est valorisé, le monde de l’invisible n’a pas bonne presse. Pour faire court, rationnel = sérieux, irrationnel = connerie. Peut-être qu’on s’est même déjà moqué de vous, « avec vos pratiques ésotériques » ?

Première chose : les énergies archétypales sont partout, y compris dans les démarches à but purement rationnel.

Exemple : Dans le test, je vous ai posé une question sur votre sensibilité aux couleurs. Les couleurs sont une excellente illustration de ces énergies archétypales imprimées dans l’inconscient collectif, que vous le réalisiez ou non. Les partis politiques n’ont pas choisi leur couleur par hasard, et un produit labellisé respectueux de l’environnement a plus de chance de se vendre avec un emballage à dominance verte. Parce que chaque couleur véhicule une énergie, en l’occurrence ici, des valeurs qui cherchent à convaincre.

La méthode utilisée est bien irrationnelle : elle s’adresse à vos émotions, à vos convictions. Quant à l’objectif, il est purement rationnel : faire croître les chiffres, nombre de votes, ou nombre de ventes.

Deuxième chose : le duel rationnel / irrationnel rejoint les tiraillements évoqués plus haut dans l’article. Le principe est toujours le même : plutôt que de vous demander lequel est à favoriser, associez les forces !

On n’est pas dans un match de foot où il faut un vainqueur. Approche rationnelle et approches irrationnelles ne sont pas incompatibles. Au contraire, elles sont complémentaires et vous offrent une vision du monde et de vous-même bien plus complète. Entre rigidité coincée dans des cadres théoriques et délire illuminé dans des sphères déconnectées, il y a un espace de compréhension multidimensionnelle à explorer. Dans le meilleur des cas, vous y naviguerez avec aisance, entre votre intellect, vos émotions, votre intuition, et vos sensations. Toutes ces ressources qui font de vous un être humain complet, bien équipé pour avancer sur le chemin de la croissance personnelle. C’est ce que je vous souhaite 🙂

Merci d’avoir lu jusqu’ici.

Vous appréciez mon travail et vous souhaitez y apporter votre soutien ?
Voici 2 façons simples et très utiles de le faire :

1. Laisser un commentaire (même bref). Non seulement ça me motive à continuer, mais ça contribue à une meilleure visibilité de mon travail dans la jungle du web…

2. Partager l’article.

Au plaisir de vous lire, et à bientôt,

8 réflexions sur “le test des symboles”

  1. Bonsoir !

    Je suis bien d’accord avec la conclusion de cet article. Etant un esprit très rationnel et logique, j’ai moi-même longtemps été enfermée dans l’idée que le monde de la spiritualité relevait de la béquille pour esprit faible. Récemment j’ai évolué et je comprends tout ce que ces chemins détournés ont à nous apporter, tant pour la compréhension du monde que de nous-mêmes (de toutes façons, c’est lié). Je crois toujours qu’en fonction de l’utilisation, ça peut relever du délire rassurant :p , mais j’ai découvert de nouvelles façons d’approcher le monde des « ésotérismes », plus rationnelles, qui me conviennent, et par le biais desquelles j’accède à des richesses insoupçonnées.
    Toute connaissance commence par l’intuition, et il est encore des choses pour lesquelles on a pas de savoirs rationnels, cependant elles existent, et la spiritualité est en fait un outil, une voie d’accès vers ces choses que l’on ne parvient pas à saisir autrement. Ça me semble donc toujours stupide de tout prendre au pied de la lettre, mais en considérant les diverses pratiques comme des outils, des chemins d’investigation dérivés, j’ai pu découvrir des choses, et même gagner du pouvoir sur moi-même.
    (Tout ça est parti de l’observation d’un comportement contradictoire de ma part : prôner l’ouverture d’esprit en toutes circonstances, et me montrer hermétique à tout cela – j’ai donc tenté l’empathie, et je ne le regrette pas. ^^ – Encore faut-il remarquer 1° que l’on est fermés, et 2° vis-à-vis de quoi on l’est exactement pour pouvoir 3° tenter de se décentrer un moment.)

    Juste au passage : il y a une faute dans le sous-titre : « 2. VOUS ÊTES CAPABLE DE SURMONTEZ VOS TIRAILLEMENTS » -> surmonter.

    Merci pour l’article !

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Bonjour Mantine, merci beaucoup pour ce témoignage très intéressant !
      Je pense que ça va parler à d’autres personnes.
      Comme vous, j’ai d’abord délaissé ces approches, mais pour des raisons différentes des vôtres.
      Mon chemin d’évolution personnel est de lâcher des préoccupations égotiques telles que « Que vont penser les gens ? ». Tout un programme ^^
      Mais c’est vrai que quand on réussit à surmonter nos propres limites, c’est comme si on se libérait de nos oeillères. Et on se demande pourquoi on ne l’a pas fait plus tôt…
      Bien vu pour la petite erreur de fatigue 😉

  2. Merci Fabienne pour ce nouvel article, toujours très profond, qui apporte de l’eau à mon moulin comme d’hab
    Mon positionnement sur le sujet est vraiment à la limite entre « je suis curieuse mais je ne prends pas ça vraiment au sérieux » et « c’est très intéressant car ça permet d’aborder ses questionnements avec un angle différent ». J’ai décidé d’être positive (pour une fois) en faisant le test, j’ai donc obtenu le résultat « le monde des symboles vous intéresse beaucoup ».

    Pour reprendre l’exemple du tirage de cartes, je suis justement tombée sur un contenu récemment qui m’a fait réaliser le potentiel exploratoire, comme tu dis, de cette pratique. Je ne m’y étais jamais intéressée et je devais probablement partir du principe qu’elle impliquait de croire en la magie ou au destin. Depuis que j’ai compris qu’elle peut aussi être un moyen d’amorcer son imagination et débloquer des idées différentes, je fais de temps en temps des tirages avec des cartes du jeu Dixit^^

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Salut Pilea, merci pour ton commentaire 🙂
      Je comprends bien ton positionnement. Pour ma part, j’ai un profil qui me permet aisément de combiner rationnel et irrationnel, garder le meilleur des deux, et rejeter les dérives des deux. Ça me convient parfaitement, parce que je trouve que les extrêmes, d’un côté comme de l’autre, s’aveuglent inutilement sur un sujet important : la compréhension de l’humain dans sa globalité. Bon, important pour moi en tout cas ^^

      Jusqu’à récemment, j’étais très réticente à parler de ces thématiques dans mes contenus, à cause de cette réputation coriace de « manque de sérieux » justement. Mais bon, quand je constate les résultats concrets de ces approches dans le domaine de la connaissance de soi, ça devient juste impossible à ignorer et à garder sous silence plus longtemps. Et puis j’ai la chance de m’adresser à un public ouvert et curieux, c’est cool. Quant à la magie, je la considère dans sa version symbolique, qui n’en est pas moins magique 🙂

      Mdrr les cartes du Dixit, il m’est arrivé de les utiliser aussi ! Il faut dire que les illus sont très inspirantes.

  3. Fabienne je manque vraiment de temps pour lire ton article, je l’ai donc lu en diagonale, ce que je déteste faire.
    Mais je me suis dit que j’allais laisser un message quand même… pour te dire deux choses :
    1 ) merci !
    2 ) j’ai pensé à toi en écoutant cette émission sur Carl Jung qui te plaira probablement (malheureusement je n’ai pas pu écouter la fin de l’émission qui concernait les synchronicités) : https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-du-mardi-09-novembre-2021

    Voilà.
    je reviendrai lire ton article ce week-end 🙂
    Isabelle

    1. Fabienne - PsychoPersonnalité

      Hey Isabelle !
      Merci d’avoir pris le temps pour ce commentaire, et pour ce partage de référence. Je viens d’écouter la première partie avec mon ptidej, et je trouve que c’est une émission de qualité, avec des gens qui connaissent bien et synthétisent clairement le travail de Jung. Ça fait plaisir à écouter. À recommander ! 🙂

    2. Fabienne, un grand merci pour cet article si complet!
      Je l’ai beaucoup apprécié. En outre, ça m’a fait énormément réfléchi à mes croyances et à ma connexion avec moi même et l’Univers. Par ailleurs, l’image que j’ai choisie a été celle de la spirale. Ça m’a beaucoup touchée, vu que je m’intéresse à un voyageoù je peux prendre le temps d’observer les paysages et flâner.

      1. Fabienne - PsychoPersonnalité

        Avec plaisir Karla, merci pour votre commentaire !
        Je suis ravie que cet article vous apporte de nouveaux angles de vue 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont soumis à modération 

Les emails de PsychoPersonnalité

  • Mes réponses aux questions des abonné.e.s
  • Des sondages
  • Des offres privées
  • Des invitations à témoigner 
  • Les actualités des publications 

Votre email reste confidentiel (loi GDPR)
Désinscription en 1 clic à tout moment

What's the password?

Login to your account